alternatives éducatives : des écoles, collèges et lycées différents
| Présentation | SOMMAIRE |
I Obligation scolaire et liberté I Des écoles différentes ? Oui, mais ... pas trop ! Appel pour des éts innovants et coopératifs |
 
 

"à propos de collège ... où en sont les projets de création de collèges et lycées "expérimentaux" (publics)?"
Rentrée 2008 : Nouvelle rustine sur une bouée, une baudruche,  ou un canot de sauvetage ?
Peut-être, tout simplement, pour ceux n'ayant pu bénéficier d'un charter vers l'Afrique,
trois ou quatre "charter schools" made in france ?
 

Marly le 4 janvier 2002,
L'ICEM-Freinet propose à signature un "Appel à une action commune"
devenu quelques mois plus tard :

APPEL pour une
innovation coopérative
dans l’Éducation nationale

(et rewrité et réintitulé en mars 2003 :
"APPEL pour des établissements scolaires innovants coopératifs"

Nous, citoyens, parents et personnels du service public laïque d’éducation, engagés dans des équipes ou dans des projets innovants, appelons à la mise en œuvre des propositions suivantes :
 

Principes :
L’éducation constitue un moyen essentiel d’émancipation des personnes, quelle que soit leur distance culturelle avec l’école.

Une société de justice, de fraternité, de liberté a besoin de personnes responsables, autonomes, capables d’esprit critique pour faire évoluer le monde dans lequel elles vivent.

Sur la base de ces principes et de pratiques éprouvées,
instituant la coopération
et rendant l’enfant auteur de sa formation,
ce texte commun se veut un appel
et une contribution à un nécessaire débat national.

Nos pratiques éducatives se heurtent à la rigidité actuelle du système éducatif qui ne prend pas en compte la diversité de ses forces vives : enfants, parents, enseignants…
 

Mise en œuvre pédagogique :

Nous sommes attachés à une école valorisant chacun comme une personne autonome et responsable, auteur de son devenir par :
- la construction d’une vie collective et sociale comme lieu d’apprentissages
- l’appropriation personnalisée des savoirs dans un cadre coopératif

Cela signifie une pédagogie active mettant en œuvre :
- une éducation globale polytechnique valorisant tous les langages (artistique, mathématique, scientifique, philosophique…) dans une perspective transversale.
- la construction des connaissances dans le cadre de projets collectifs et individuels
- le tâtonnement expérimental
- une construction de la «citoyenneté» par une vie coopérative instituée et instituante
- l’évaluation formative, la co-formation, l’auto-évaluation

Cela suppose  :
- l’approfondissement de la notion de cycles d’apprentissage permettant de distinguer classes d’âge et classes d’apprentissage et de personnaliser les parcours des élèves dans le cadre des exigences institutionnelles
- la constitution d’équipes d’enseignants, éducateurs, chercheurs réunis autour d’un projet cohérent au sein d’une école, d’un établissement
- l’ancrage de l’Ecole dans son environnement social et culturel et son ouverture au monde
 

Mise en œuvre institutionnelle :

Pour être au mieux en cohérence avec un service public de qualité, pour la réussite de nos projets coopératifs,
certaines conditions sont nécessaires :
 - Un regroupement des enseignants sur des postes à contraintes particulières
-  Les membres de l’équipe co-responsables du fonctionnement global de la structure
- Un lieu spécifique par structure, à taille humaine et dans un cadre architectural aménagé
- Des équipes en réseau

Nous revendiquons le droit d’exister et d’être considérés comme constituants du Service Public d’Education, au même titre que tous les projets d’école ou d’établissement.

Nos équipes coopératives se donnent, entre autres buts, la diffusion et la transférabilité de leurs pratiques et fonctionnements.
A cet effet, elles s’inscrivent dans les règles de la sectorisation et ont besoin de moyens financiers équivalant à ceux de tous les autres établissements.

Elles sont par essence en situation de recherche-action et, de ce fait, constituent des lieux permanents de co-formation pour chacun de leurs membres.

Par ailleurs ces équipes doivent pouvoir être des lieux d’accueil négociés pour la recherche et pour la formation initiale ou continue dans le cadre des plans de formation. Pour cela elles doivent bénéficier du statut de «formateur collectif associé».

L’évaluation du projet, inscrite dans le temps, est nécessaire et doit faire l’objet d’un contrat entre les acteurs du projet et l’institution..
Cette évaluation concertée intègre les productions écrites de l’équipe, ses recherches, ses travaux avec les partenaires, mouvements pédagogiques, universitaires…
Ses résultats sont diffusés.

Nous souhaitons que les instances paritaires de l’Education Nationale (Ministère, Rectorats, Inspections académiques et syndicats) se penchent sur :

- la résolution de la contradiction actuelle entre le mouvement des enseignants centré sur l’idée de gestion et la constitution d’équipes centré sur la coopération.

- la pérennisation des projets sur des bases contractuelles.

- la liaison effective entre tous les niveaux de la hiérarchie scolaire et les collectivités territoriales concernées.

Ceci permettra de formaliser des procédures communes, officielles, connues et reconnues de tous.

Nous postulons que ces pratiques éducatives participent efficacement à la lutte contre les violences et les exclusions.

-------------------------------------------
Texte rédigé collectivement et coopérativement par :
Réseau des équipes Freinet
DECLIC 93
Association ECE Val d’Oise
Lycée Expérimental de Saint Nazaire
Projet de collège de Garges lès Gonesse
Projet de collège CLISTHENE à Bordeaux
Déqlic 19
---------------------------------------------

Premiers signataires de cet appel
Mouvements ou fédérations :
ICEM-Pédagogie Freinet
Fédération ECE
G.F.E.N.
J.F. Vincent, Président de la Fédération OCCE
Eric FAVEY, secrét. nationall de la Ligue de l'enseignement.
La CNT-FTE (fédération des travailleurs de l’éducation)
 

Projets d'ouverture d'établissements "innovants" :
DECLIC 93
DECLIC 38
CLISTHENE
ECE 86
ECE 22
Le collectif "Pour une école Freinet dans la région de Lorient"
l'équipe de VANNES "Pour un collège Public Innovant dans le Morbihan"
Projet d’école innovante (école, collège et lycée) 22 St Brieuc
Projet d’école innovante (collège et lycée) 35 Rennes.
Projet de collège de Garges lès Gonesse
Déqlic19
Projet du "C.O.T.E.A.U."  54 Nancy

Etablissements "expérimentaux" déjà existants :
Ecole Vitruve Paris
Lycée Expérimental de Saint Nazaire
Lycée Expérimental de Paris
Collège Lycée Expérimental Hérouville St Clair
 

Associations, syndicats :
CNT Education 78
Association Intermèdes
L'AREMIF (Association Ecole Moderne d'Ile de France)


Contact :
Joel.blanchard@icem-freinet.org



| Présentation | SOMMAIRE |
| Le nouveau sirop-typhon : déplacements de populations ? chèque-éducation ? ou non-scolarisation ? |
| Pluralisme scolaire et "éducation alternative" | Jaune devant, marron derrière : du PQ pour le Q.I. |
| Le lycée "expérimental" de Saint-Nazaire | Le collège-lycée "expérimental" de Caen-Hérouville|
| L'heure de la... It's time for ... Re-creation | Freinet dans (?) le système "éducatif" (?) |
| Changer l'école | Des écoles différentes ? Oui, mais ... pas trop !| L'école Vitruve |
| Colloque Freinet à ... Londres | Des écoles publiques "expérimentales" |

| 68 - 98 : les 30 P-l-eureuses | Et l'horreur éducative ? |
I Tous les 20 ans : 4 ETABLISSEMENTS "EXPERIMENTAUX" I
I Les "droits de l'enfant" à l'école primaire I