alternative éducative : une école différente
| LE GUIDE-ANNUAIRE | Commande | Commande express sécurisée | Documentation | Présentation | SOMMAIRE |
| Une école différente ? Pour une société différente ? Qui n'en veut ?! I Des écoles différentes ? Oui, mais ... pas trop  I Appel pour des éts innovants & coopératifs |

Des écoles, collèges et des lycées différents

Les écoles publiques en Californie :
"Sodome et Gomorrhe" !

téléréalité...
Secte, mensonges et vidéo... Conditionnés, manipulés ou exploités, les ex de "Greg le Millionnaire ", "Bachelor", de la Tentation" ou "Koh-Lanta" demandent réparation. Ils sont plus de cent ...
 

l'Eglise de la Consommation
Trop consommer... 
n'est-ce pas mauvais pour la planète ?
Vous voudriez revenir à la bougie?
De toute façon, on n'arrête pas le progrès!
Et comme le progrès est défini dans notre société comme étant tout ce qui est nouveau,
et qu'il faut consommer ces nouveautés pour créer de la Croissance et de l'Emploi,
nous n'avons pas le choix.
Il faut consommer: n'importe quoi, n'importe quand.
(n'importe quoi!)

Comment être un bon consommateur ?
Oh, ne faites pas le candide, vous l'êtes déjà sûrement non?
L'important est de toujours respecter le Guide du Parfait Consommateur.

Notez que cela marche aussi pour les Consommatrices.

Homo zappiens foldingus
Interdire les "téléphones-doudous" dans les écoles ?

RECETTE DE LA CERVELLE D'ENFANT AU MICRO-ONDES

Agir pour l'Environnement - Priartém réclament l’interdiction d’un portable pour enfant

“base élèves” 
sécurisée ?
vous voulez rire !

(système de gestion informatique de données concernant les élèves des écoles maternelles et élémentaires)

- Le fichier des écoles primaires suscite des inquiétudes avant sa généralisation à la rentrée

- Base élèves : premier maillon du fichage républicain

- Une directrice d'école maternelle : "Ma mission n'est pas de devenir un auxiliaire de police ou d'état civil"

- Paris le 15 Juin 2007
Le ministre de l’éducation nationale à
Mesdames et messieurs les rectrices et recteurs d’académie
Mesdames et messieurs les inspectrices et inspecteurs d’académie
Objet : Renforcement de la sécurité de l’application BE1D
<<Suite à un certain nombre d’informations publiées sur Internet, il est possible que
>la sécurité de l’application BE1D soit menacée.
Pour faire face à cette situation et limiter les risques /.../>>

Il y a vingt ans, quand on ne savait pas régler un problème, on créait une commission ; 
aujourd'hui on crée un fichier.
La CNIL dénonce l'"endormissement" sur les libertés

Le décret en préparation exprime le fantasme "Big Brother"
tout savoir sur tout et tous, 
même l'impossible.

La Ligue des droits de l'homme dénonce une "régression continuelle des libertés" en 2006
elle met en garde contre la loi de prévention de la délinquance, 

"point d'orgue de cinq ans de mise en œuvre législative de pans entiers du programme de Le Pen"
Mai-68 relifté 
 

C'EST une absence troublante. Logique, au fond, mais n'empêche. C'est l'absence, dans le grand cérémonial médiatique actuel sur Mai-68, d'un slogan, d'une idée, d'une révolte. 

Le slogan: « A bas la société de consommation! »
L'idée: ce monde en voie de modernisation accélérée qui prétend nous rendre plus autonomes est en train de nous aliéner. 
La révolte: nous ne serons pas libres et heureux si nous ne jetons pas par la fenêtre marchandise, salariat et Etat. 
On nous rabâche la geste mille fois répétée des « événements », barricades/ Odéon/ Baden-Baden/ Grenelle. On nous refait le coup du long défilé bavard des anciens combattants pipolisés, Cohn­Bendit en tête. On nous ressert les mêmes théories sur cet affreux épisode auquel la France devrait tous ses maux actuels. 

Et c'est à peine si on nous rappelle ce petit fait gênant: en mai 68, nombre de jeunes gens en colère l'étaient contre la dictature du consumérisme et du productivisme. Jamais la France n'avait autant changé, à marche forcée, que durant ce qu'on a appelé les Trente Glorieuses (1945-­1973) : forte croissance économique (jusqu'à des taux de 8 %), partout des autoroutes et des zones industrielles, un exode rural massif, la montée en puissance du machinisme et l'explosion du nombre d'OS contraints au travail à la chaîne, etc. Cette nouvelle société d'abondance, qu'on nous présente aujourd'hui comme un âge d'or enfui (ah, la croissance! ah, le plein-emploi !), ne fascinait pas tout le monde, loin de là. 

D'avisés critiques en avaient vu toutes les nuisances d'alors et à venir. 
Faut-il rappeler la fameuse brochure « De la misère en milieu étudiant », le foudroyant « La société du spectacle » de Guy Debord, paru en novembre 1967, les situationnistes à qui Mai-68 emprunta bon nombre de slogans? 
Faut-il rappeler leur condamnation radicale de cette société où « la consommation aliénée devient pour les masses un devoir supplémentaire à la production aliénée»
Consommez, c'est un ordre! 

On comprend qu'à notre époque où triomphe l'idée qu'on ne peut s'épanouir qu'en se gavant davantage le rappel de ce Mai-68-là fasse tache. Du coup, comme aux plus belles heures du stalinisme, où les visages des gêneurs étaient effacés des photos officielles, on nous présente un portrait historique de Mai-68 retouché à grands coups de gomme. Et on s'autorise toutes les réécritures. Mai­68 a été l'allié objectif du grand capital! Le triomphe de l'individu nombriliste et jouisseur, donc consommateur! Plus fort, et signé Sarkozy: Mai-68 a ouvert la porte au « culte de l'argent roi » et au « capitalisme sans scrupule des parachutes en or, des retraites-chapeau et des patrons voyous » ! Et c'est un spécialiste bling-­bling qui vous parle ... 

Dans un pertinent petit manuel de résistance à l'air du temps sarkozyste qui vient de sortir, Mona Chollet (1) s'interroge: « Quelle place reste-t-il pour l'individualité quand on est hypnotisé par l'industrie du divertissement, harcelé par la technologie, matraqué par la publicité, endoctriné par l'entreprise, infantilisé par les coachs ? L'époque n'est pas celle de l'individu roi, mais de sa destruction. »

Elle parle d'aujourd'hui. 

Jean-Luc Porquet -  Le Canard enchaîné - mercredi 7 mai 2008

 

(1) « Rêves de droite, défaire l'imaginaire sarkozyste » (Zones), par Mona Chollet (journaliste au Monde diplomatique). 
152 p., 12 €, 
 Ce livre (>en libre accès sur le site de l'éditeur) décortique les principaux éléments de l'univers sarkozyste : la « machine de guerre fictionnelle » que représente la success story, le mythe du self-made man, l'identification illusoire aux riches et aux puissants, le mépris des « perdants », l'individualisme borné, le triomphe de l'anecdote et du people...

Sommaire
1. La Société-Casino
2. Les maîtres du discours
3. Portrait de la gauche en hérisson
4. Repeupler l'individu

LE GUIDE ANNUAIRE DES ECOLES DIFFERENTES

| LE GUIDE-ANNUAIRE | Commande | Commande express sécurisée | Documentation| Présentation | SOMMAIRE |
| Le nouveau sirop-typhon : déplacements de populations ? chèque-éducation ? ou non-scolarisation ? |
| Pluralisme scolaire et "éducation alternative" | Jaune devant, marron derrière : du PQ pour le Q.I. |
| Le lycée "expérimental" de Saint-Nazaire | Le collège-lycée "expérimental" de Caen-Hérouville|
| L'heure de la... It's time for ... Re-creation | Freinet dans (?) le système "éducatif" (?) |
| Changer l'école | Des écoles différentes ? Oui, mais ... pas trop !| L'école Vitruve |
| Colloque Freinet à ... Londres | Des écoles publiques "expérimentales" |
| 68 - 98 : les 30 P-l-eureuses | Et l'horreur éducative ? |