alternatives éducatives : des écoles différentes
| Présentation | SOMMAIRE |
| Une école différente ? Pour une société différente ? Qui n'en veut ?! I Des écoles différentes ? Oui, mais ... pas trop |
| L'heure de la... It's time for ... Re-creation | Appel pour des éts innovants et coopératifs |

2018 ?                                       ... 2118 ?
Une autre école est-elle possible?

 
 
Un savant allemand a prédit la maladie de la vache folle 
... en 1923 

NANCY - 19/01/01 (AFP)

- L'apparition de la maladie de la vache folle avait été prédite en 1923 par un savant allemand, Rudolf Steiner (1861-1930), pour qui "le boeuf deviendrait fou s'il mangeait de la viande".

Selon le journal de la Haute-Marne, Rudolf Steiner déclarait, dans une conférence donnée le 13 janvier 1923 sur le thème santé et maladie, que "si le boeuf mangeait de la viande, il en résulterait une sécrétion d'urate en énorme quantité, l'urate irait au cerveau et le boeuf deviendrait fou". Selon les théories du savant, "le corps de l'animal contient des forces capables de transformer des matières végétales en matières carnées". "Si le boeuf se mettait à manger de la viande, les forces qui pourraient produire de la chair en lui se trouveraient donc désoeuvrées", expliquait-il. Elles produiraient alors des substances nuisibles, comme l'acide urique et l'urate, "qui irait au cerveau".

Rudolf Steiner, scientifique et philosophe, est le fondateur de l'anthroposophie ou "science spirituelle" et de la bio-dynamie (recherche de l'équilibre des cultures en fonction des planètes). Ses théories pédagogiques ont donné naissance aux écoles qui portent son nom.


 
FÉDÉRATION DES ÉCOLES
RUDOLF STEINER EN FRANCE

COMMUNIQUÉ
 

Trop c'est trop ! La Fédération des Écoles Rudolf Steiner en France est scandalisée à la lecture des passages du rapport de la Commission d'enquête parlementaire sur le patrimoine des sectes qui mettent en cause le courant pédagogique dans lequel travaillent ses membres.
Elle s'interroge sur la nature véritable des buts poursuivis tant sont flagrants le manque de rigueur, les amalgames et la hâte de la rédaction.

Les Écoles Rudof Steiner sont une composition significative du courant des "Écoles différentes" à côté des écoles Montessori, du mouvement des écoles nouvelles, du mouvement Freinet, etc... Ces différents courants représentent des originalités pédagogiques qui ont le plus grand mal en France, à défendre leur espace vital de liberté dans un environnement historiquement hostile à l'idée même de pluralisme scolaire.

Au nom d'une prétendue protection des libertés des consciences, voudrait-on aujourd'hui encore museler tous ceux qui, à partir d'une pensée libre s'emploient à développer une attitude éducative qui lutte contre l'hégémonie d'une pensée unique et la prédominance du dogme matérialiste en éducation ?

La Fédération des Écoles Steiner en France en appelle à tous les courants de culture qui estiment que la tâche éducative a grand besoin de la diversité de tous les talents pour accueillir et accompagner les générations montantes dans l'acquisition et le développement d'une liberté individuelle pleine et entière si elles désirent être en mesure d'en faire usage de manière responsable dans une époque qui s'annonce difficile. Veut-on laisser se développer cette attitude insidieuse qui sous le prétexte de protection des enfants voudrait les voir éduquer dans un seul moule ?

Là où il y a des faits répréhensibles, ils doivent être sanctionnés. Mais acceptera-t-on de voir se développer de nouveau les méthodes qui consistent à jeter péremptoirement l'opprobre et à désigner à la vindicte populaire la minorité sous le prétexte de sa différence ? N'a-t-on pas encore fait suffisamment d'expériences au cours de ce siècle pour savoir où cela conduit ? Et l'école n'est-elle pas le lieu privilégié où sous l'impulsion de tous les grands pédagogues, une éducation digne de ce nom a toujours voulu lutter contre ce penchant méprisable de la nature humaine ?

Depuis leur fondation, en 1919, les Écoles Rudolf Steiner ont en France des milliers, en Europe, des dizaines de milliers, et dans le monde entier des anciens élèves qui remplissent honorablement leur rôle tant de professionnels que de citoyens dans tous les milieux et à tous les échelons de responsabilité jusqu'aux plus hautes. On les trouve particulièrement nombreux dans les professions sociales, le monde de l'entreprise, chez les artistes, etc... Plutôt que de s'y manifester par une tendance à la constitution de ghettos autistes, ils y font preuve, au contraire, de professionalisme, de créativité et d'ouverture, ce dont tout esprit curieux peut facilement se rendre compte.

La Fédération des Écoles Steiner, membre de nombreuses organisations internationales de défense de la liberté en éducation ne se laissera pas enfermer insidieusement dans une catégorie d'épouvantails sans réagir par toutes les voies appropriées visant à obtenir le rétablissement de la vérité et la réparation des préjudices.

22 juin 1999                                                           Joseph MICOL

Secrétaire Général

 
 
 
Pour avoir qualifié de "secte", sur France 2, le mouvement anthroposophique, le président de la commission d'enquête parlementaire sur les sectes, Jacques Guyard, a été condamné, mardi 21 mars, à 20 000 francs d'amende et 90 000 francs de dommages-intérêts.
Le tribunal de Paris a estimé que M. Guyard n'était "pas en mesure de justifier d'une enquête sérieuse" à l'appui de ses accusations.

 
Relaxe en appel du président de la commission d'enquête sur les sectes

AFP - 6 septembre 2001

Le président de la commission d'enquête parlementaire sur les sectes Jacques Guyard (PS), poursuivi pour avoir qualifié de "secte" l'anthroposophie, a été relaxé jeudi par la Cour d'appel de Paris. 

M. Guyard avait été condamné à 20.000 francs (3.058 EUR) d'amende le 21 mars par le Tribunal correctionnel de Paris, et il devait payer un total de 90.000 francs (13.720 EUR) de dommages-intérêts à trois associations pratiquant l'anthroposophie. 

Contrairement au Tribunal, la 11ème chambre de la Cour d'appel a jugé que les affirmations diffamatoires de M. Guyard n'étaient pas punissables car elles étaient justifiées par l'excuse de "bonne foi". Le député n'était pas poursuivi pour le contenu du rapport de la commission d'enquête mais pour la présentation qu'il a faite de celui-ci lors du journal télévisé de France 2 le 17 juin 1999. M. Guyard présentait comme une secte "l'anthroposophie" (sagesse de l'homme), fondée par le philosophe et pédagogue autrichien Rudolph Steiner. 

Le Tribunal avait mis en doute le sérieux de l'enquête. A tort, selon la Cour d'appel, car "le sérieux de l'enquête ne peut être mis en doute puisque la commission d'enquête a recueilli pendant six mois témoignages et documents sur le mouvement sectaire, notamment sur l'anthroposophie". La Cour ajoute que ce mouvement est "d'ailleurs considéré comme une secte non seulement par la commission d'enquête française, mais aussi par une commission d'enquête belge, un rapport des Renseignements généraux de 1997 et les spécialistes du mouvement sectaire". Il était "légitime pour M. Guyard de présenter le rapport d'une commission d'enquête qu'il présidait", explique la Cour, qui relève que l'expression de M. Guyard, commentant l'émergence de cette nouvelle secte, était "prudente" et dépourvue d'animosité. 

En mars, le Tribunal avait estimé que l'enquête n'était pas suffisamment solide pour permettre de telles affirmations. Il jugeait que le député n'était "pas en mesure de justifier d'une enquête sérieuse". Les trois associations anthroposophiques : la fédération des écoles Steiner, qui regroupe 17 écoles "différentes", la société financière de la NEF, établissement financier qui fait appel à l'épargne pour financer des projets d'économie sociale, et le Mercure fédéral, réunissant des médecins pratiquant la médecine anthroposophique, ont été déboutées par la Cour d'appel. 
 


 
Réponse à Jack Lang
Paris, le 11 septembre 2001
Monsieur le Ministre,

Je vous remercie de la lettre que vous m’avez adressée le 24 juillet dernier. Comme vous j’apprécie qu’un dialogue ait pu s’instaurer entre les responsables du ministère de l’Éducation nationale à Paris et notre Fédération. Je serais heureux si, dans toutes les académies dont dépendent les écoles Steiner-Waldorf, la même qualité d’écoute était observée. Nous constatons en effet, dans les écoles sous contrat comme dans celles qui sont hors contrat, qu’un régime d’exception et des attitudes discriminatoires continuent souvent d’être appliqués. Monsieur Groscolas s’est engagé à rappeler plus clairement l’esprit de la loi de 1998 sur le renforcement du contrôle de l’obligation scolaire, qui garantit le respect du projet pédagogique et qui doit vérifier la progression de l’élève dans la réalisation de ce projet et les moyens mis en œuvre pour y parvenir. Je me permets de vous rappeler que nous sommes à la disposition des inspecteurs de votre ministère pour les free.frrmer précisément sur les spécificités de la pédagogie Steiner-Waldorf.

Au cours des derniers mois, pour satisfaire à la réglementation en vigueur en matière de vaccinations, nos écoles ont consacré un effort important pour rappeler aux parents d’élèves les obligations légales. Des effets significatifs s’en sont suivis. Je vous confirme que nous avons engagé nos chefs d’établissement à exercer un contrôle rigoureux au moment de l’inscription des nouveaux élèves lors de cette rentrée scolaire.

Je prends acte avec beaucoup de satisfaction que vous confirmez que les écoles Steiner-Waldorf sont innocentes des accusations sectaires dont elles ont fait l’objet. Ces accusations ignobles nous ont causé des préjudices considérables. Je vous remercie de les avoir ainsi officiellement contredites, comme vient de le faire la Cour d’appel du Tribunal correctionnel de Paris qui a confirmé que les propos tenus à notre sujet il y a deux ans par M. Jacques Guyard étaient bien diffamatoires.

Dans votre lettre, vous exprimez le souhait « que les écoles [...] ouvrent également [les parents d’élèves] à la connaissance de la pensée de [...] Rudolf Steiner. » Je tiens à vous rappeler que les écoles Steiner-Waldorf sont des établissements scolaires qui proposent à leurs élèves un enseignement fondé sur une pédagogie spécifique, inspirée des travaux de Rudolf Steiner, mais qu’elles n’ont pas vocation à initier les élèves ou leurs parents à la connaissance ou à la pratique d’un mouvement de pensée particulier, quel qu’il soit. Les enseignants des écoles Steiner-Waldorf élaborent leur pratique professionnelle à partir des travaux pédagogiques de Steiner : ces sources documentaires, qu’ils diffusent par exemple dans des conférences, sont accessibles dans nos établissements aux parents d’élèves qui le souhaitent. En ce qui concerne les ouvrages relatifs à l’anthroposophie, ils sont dans le domaine public et n’importe qui peut se les procurer aisément. Les écoles Steiner-Waldorf exercent leur activité d’établissements d’enseignement en toute transparence, mais sans aucune volonté de prosélytisme.

Pour conclure, je sollicite auprès de vous un rendez-vous pour évoquer ces différents sujets et réitérer la proposition que je vous ai faite dans mes lettres du 25 avril et du 30 juin 2000. L’intérêt que représente l’existence dans notre pays d’écoles différentes, offrant une véritable alternative pédagogique aux élèves et à leurs parents, doit être reconnu. Je souhaite que le ministère de l’Éducation nationale appuie la Fédération des Écoles Steiner en France dans cet objectif et qu’il étudie avec elle les termes d’une « convention » lui permettant de disposer de la garantie du respect de son identité et lui offrant les moyens financiers nécessaires à son développement.

En vous remerciant de l’écoute attentive que vous avez bien voulu nous témoigner et de l’intérêt que vous manifestez à l’égard de nos écoles, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma considération distinguée.
 

Jacques Dallé
Les écoles Steiner victimes de sectarisme 
Le rapport d'inspection parlementaire
remis en cause.
GUERRE DES RELIGIONS

MODESTE - MAIS DÉCISIVE - CONTRIBUTION
AU DÉBAT ... OBJECTIF
"LA SECTE STEINER EST-ELLE UNE SECTE ?"

DEUX QUESTIONS PRÉOCCUPENT L'OPINION :
- "D'OU VIENT L'ARGENT DE STEINER ?"
- "OU VA L'ARGENT DE STEINER ?"

VOICI ENFIN LA VÉRITÉ :

Publicité dans "Le Nouvel Obs"
Merci de bien vouloir ajouter cette révélation au rapport sur les sectes et l'argent, 
- j'aimerais beaucoup être "rapporteur" -
et me faire parvenir le montant de la prime pour délation en petites coupures.
R.A.
 

[ APPEL AU RETOUR À LA RAISON ]
[ LE FORUM EUROPÉEN POUR LA LIBERTÉ EN ÉDUCATION ]

LE GUIDE ANNUAIRE DES ECOLES DIFFERENTES

| | Présentation | SOMMAIRE |
| Le nouveau sirop-typhon : déplacements de populations ? chèque-éducation ? ou non-scolarisation ? |
| Pluralisme scolaire et "éducation alternative" | Jaune devant, marron derrière : du PQ pour le Q.I. |
| Le lycée "expérimental" de Saint-Nazaire | Le collège-lycée "expérimental" de Caen-Hérouville|
| L'heure de la... It's time for ... Re-creation | Freinet dans (?) le système "éducatif" (?) |
| Changer l'école | Des écoles différentes ? Oui, mais ... pas trop !| L'école Vitruve |
| Colloque Freinet à ... Londres | Des écoles publiques "expérimentales" |

| 68 - 98 : les 30 P-l-eureuses | Et l'horreur éducative ? |