alternatives éducatives : des écoles, collèges et lycées différents
| Présentation | SOMMAIRE |
I Obligation scolaire et liberté I Des écoles différentes ? Oui, mais ... pas trop ! Appel pour des éts innovants et coopératifs |
 
 

"à propos de collège ... où en sont les projets de création de collèges et lycées "expérimentaux" (publics)?"
Rentrée 2008 : Peut-être, tout simplement, pour ceux n'ayant pu bénéficier d'un charter vers l'Afrique,
trois ou quatre "charter schools" made in france ?

Des collèges et des lycées différents
Ni stérile blablabla universitaire de connivence
Ni liste publicitaire, fantaisiste ou périmée !
Depuis 23 ans
UN GUIDE-ANNUAIRE "PAS-COMME-LES-AUTRES"
TOUT SUR LES "ÉCOLES DIFFÉRENTES"
& TOUTES LES ÉCOLES DIFFÉRENTES

blablablablablablablablablablablablablablablablablabla...
Connivences & Révérences
Il existait/existe (1) - il était une fois et il n'y a pas si longtemps - le Conseil National de l'Innovation pour la Réussite Scolaire (C.N.I.R.S.)
Grâce à ses "conseils" (en novLang) - acceptés avec déférence et révérences par l'association D.E.C.L.I.C. 93 (2), sous les présidences successives de Marie-Laure Viaud, Véronique Decker, Martine Bideau et Maryvonne Hallez ... 
"l'équipe" (?!) , 
après de vertigineux zigzags et tête-à-queues - Stratégiques !
et en éjectant les parents - et "le Projet" ! - sur le bas-côté, 
a accepté en fanfare - et "en Partenariat" !
d'aller finalement, tous comptes faits et en fin de compte,
s'échouer (3) - très discrètement - à Grigny-91


"Puf Pufff...On a gagné ! Le Monde est à nous !"


(1) "Monsieur le ministre, le Conseil de l'innovation ne disparaîtra pas."
(2) ...devenue depuis son implosion "déclic national". Tout simplement (=intergalactique).
(3) "Plantage" largement pré-visible (sans oeillères...) et "pré-vu": il suffisait de ne pas être non-voyant !

Petite histoire de la liste "innovation"
D.E.C.L.I.C. 93, 91, 38, national, cosmique ...
RECIT d'une mystification "citoyenne" :

un DECLIC dans l'Education Nationale ?

D. E .C . L .I. C .

"dernière heure"
c'est le terme qui convient ...


<<D.E.C.L.I.C.
("Développement Expérimental d'un Collège - Lycée d' Initiative Citoyenne")

  D.E.C.L.I.C. ouvre à la rentrée 2002 à Grigny (91):
- avec deux classes expérimentales : une "sixième" et une "seconde", chacune de 12 à 18 élèves pour commencer. Elles accueilleront des nouveaux arrivants francophones, le projet étant de créer une dynamique d'intégration plus large dans l'établissement, et d'essaimer en échange le projet DECLIC dans l'établissement. Nous commencerons donc modestement, puis selon les résultats pourrons développer, toujours en concertations, les principes ainsi expérimentés.
- le lieu : le nouveau troisième collège de Grigny et un lycée (négociations en cours à l'heure actuelle)
-----------------------------------------------------
DECLIC  (Présentation de Martine Bideau, coordinatrice du projet à la "rencontre Innovation au Congrès Icem  de Talence - 22 août 2002)

Mêmes ennuis qu’à Vannes. Mais mi-mars, il est apparu que le travail pouvait se faire non pas à la verticale (projet envoyé aux Institutions), mais de travailler à l’horizontale directement en partenariat sur le terrain. Au lieu de rassembler tous les partenaires quand le projet est accepté, faire cela dès le début et construire le projet ensemble. Les partenaires peuvent alors défendre le projet et les subventions arrivent.

Pour DECLIC, cette façon de travailler a été comprise par l’IA adjoint de l’Essonne, et cela a permis de travailler dès le départ avec des partenaires locaux.

Ouvrent une 6° à Grigny et une Seconde dans un lycée. Ouvrent comme classes expérimentales. Ont décidé d’accueillir des primo-arrivants. Objectif : essaimer dans l’établissement leur façon de travailler.

5 profs DECLIC + jeunes profs qui arrivent par le mouvement normal. La principale de l’établissement partie prenante du projet.

L’année suivante, préparation de l’ouverture d’un collège.

Physiquement, les deux équipes sont séparées, mais comme le collège est encore à moitié vide, alors que le lycée est trop plein, on essaie de regrouper les deux.

Projet pas arrivé clé en main, et appelé à être sans cesse en mouvement..

Martine Bideau : Comment faire pour que les méthodes diffusent ? Question fondamentale.

Préalable, s’installer d’abord quelque part, quitte à ce que ce soit sur des bases autres ou minimales (ex : Déclic)

Rappel du coup de main d’A. M. Vaillé pour orienter le projet Déclic de Bagnolet à Grigny (choisi par l’équipe elle-même parmi les propositions)

Martine Bideau : Se mettre dans la situation de l’enseignant dans sa classe. Jouer le jeu de la coopération avec l’Institution. L’Institution veut que ça change. Accepter l’inattendu.    >>



Vendredi 13 décembre 2002
  5 questions à... une professeure d'arts-plastiques
Martine Bideau, 51 ans, professeur d’arts plastiques, est coordinatrice du projet DECLIC (Développement expérimental d’un collège-lycée d’initiative citoyenne), qui s’est concrétisé le 4 novembre 2002 par l’ouverture des deux premières unités pédagogiques expérimentales. Ce jour là, les élèves ont fait leur rentrée au nouveau collège de Grigny.

Question rituelle
Et si vous aviez le pouvoir de faire évoluer le système, que proposeriez-vous ?
Je proposerais que les jeunes enseignants aient une approche beaucoup plus approfondie de l’histoire de la pédagogie et tiennent davantage compte des textes officiels. Une meilleure application des itinéraires de découverte et des TPE permettrait d’insuffler progressivement du renouveau dans la relation aux savoirs, dans la relation enseignants - élèves et dans la relation des élèves entre eux.

A qui s’adresse la pédagogie DECLIC ?

En partenariat avec l’Inspection académique de l’Essonne, nous accueillons 22 primo-arrivants francophones âgés d’au moins 16 ans, de niveaux très hétérogènes. Notre objectif, grâce à un enseignement individualisé, est de leur permettre une orientation au lycée ou dans des structures spécialisées.

Quelle est la spécificité de votre action ?

L’enseignement y est envisagé dans une perspective transversale, en croisant au moins deux disciplines dans des séquences dites “temps de projet”. A partir d’une problématique donnée, les élèves doivent mener un projet par petits groupes, qui aboutit à une production commune. Une exposition sur le développement durable a par exemple servi de point de départ à une recherche sur l'eau, mêlant sciences physiques, géographie, lettres et arts plastiques. Ces séquences sont complétées par des temps d’apprentissage, plus centrées sur les besoins individuels. Nous proposons aussi un système de conseil hebdomadaire pour que les élèves puisse s’exprimer sur l’organisation de leurs apprentissages.

Quel est le profil de l’équipe enseignante ?

Nous sommes cinq enseignants certifiés et détachés à titre provisoire, pour un an. Nous sommes répartis en deux pôles d’apprentissages, scientifique et littéraire. Toutes les disciplines sont proposées, à part le sport, dont les modalités pratiques restent à définir, et les langues, pour lesquelles il manque des enseignants détachés.

Comment comptez-vous essaimer ?

Nous coopérons déjà avec nos collègues dans le cadre d’itinéraires de découverte et d’aide aux devoirs, dans trois classes du collège. A terme, l’idée est d’étendre ce projet à tous les élèves de l’établissement.

Fanny Rey

 
 
~>>>  SUITE & FIN
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Archives
"dernière heure"
c'est le terme qui convient ...


en raison 
d' i m p r é v u s
prévisibles D E J A   V U S ...

LE COLLÈGE-LYCÉE "D.E.C.L.I.C. 93"
(6° - 5° - 4° - 3° - 2de)
  N'A PAS OUVERT SES PORTES
(ni "en annexe, ni en "U.P.E.",
ni "ex nihilo")
en septembre 2001 à Montreuil


IN MEMORIAM : [  DECLIC : L'HISTORIQUE : ARCHIVES  ]
"DERNIÈRE HEURE..." :

"Initiative Citoyenne" ?!
- Site web "DECL(I.C.?): muet depuis 5 ans !
- A.G. DECL(I.C.?) du 09-10-2001 à Montreuil : 

18 (DIX-HUIT) personnes présentes 
(sur env. 115 "adhérent-e-s") ....

"DERNIER" SITE D.E.C.L.I.C.



LE GUIDE ANNUAIRE DES ECOLES DIFFERENTES

| Présentation | SOMMAIRE |
| Le nouveau sirop-typhon : déplacements de populations ? chèque-éducation ? ou non-scolarisation ? |
| Pluralisme scolaire et "éducation alternative" | Jaune devant, marron derrière : du PQ pour le Q.I. |
| Le lycée "expérimental" de Saint-Nazaire | Le collège-lycée "expérimental" de Caen-Hérouville|
| L'heure de la... It's time for ... Re-creation | Freinet dans (?) le système "éducatif" (?) |
| Changer l'école | Des écoles différentes ? Oui, mais ... pas trop !| L'école Vitruve |
| Colloque Freinet à ... Londres | Des écoles publiques "expérimentales" |
| 68 - 98 : les 30 P-l-eureuses | Et l'horreur éducative ? |