alternatives éducatives : des écoles, collèges et lycées différents
| Présentation | SOMMAIRE |
I Obligation scolaire et liberté I Des écoles différentes ? Oui, mais ... pas trop ! Appel pour des éts innovants et coopératifs |

2016
école autrement, école alternative, école différente ...
Une autre école est-elle possible ?

QUOI DE NEUF POUR "CHANGER" L'ÉCOLE ?

Adulte à 12 ans, ado à 33
Vieillissement, recomposition des familles, allongement   des études, chômage:
le modèle traditionnel n'existe plus.
Doit-on abaisser la majorité civique à 12 ans ?
 le corps électoral, à l'image du personnel politique, tend à devenir un vieillard qui vote conservateur.
Or, pour répondre aux défis des retraites, de la violence, du redécoupage des rythmes de travail, de l'âge d'entrée et de sortie de la vie active,
il nous faudra prendre des mesures de rééqulibrage en abaissant encore l'âge du vote.

Sa Majesté des mouches ...

Pour stimuler la "construction de leur propre société" (= "Kid Nation" !) :
chaque épisode se termine par un vote interne pour la remise d'un "prix"
(une étoile en or d'une valeur de $20 000).
"There was no sex or drugs"
Ouf.
Just money...
Great, fantastic, fun !
God bless America !


L’économie de la sécurité et des situations de crise
Une économie basée sur la peur pour mieux faire passer des réformes inacceptables.
Pour des intérêts plus financiers que démocratiques.
Ce que la liste des souhaits de Gingrich nous révèle, c'est que le transfert des dettes privées dans les coffres publics n'est que la première étape du choc actuel.
La suivante sera lorsque la dette de la crise engendrée par le sauvetage deviendra une excuse
pour privatiser la sécurité sociale, abaisser les taxes professionnelles et couper les vivres aux pauvres.
Ce que Mac Cain élu ferait volontiers. Quant à Obama, il serait soumis à une telle pression par les think tanks et les medias
qu'il abandonnera ses promesses électorales pour adopter l'austérité et la stimulation du libre-marché.
Enfin, tant Oslo que les Gorguettes, démontrent que, si on joue franc-jeu avec les adolescents, le résultat dépasse les espérances.
Le C.E.S. n'a pas explosé dans une fuite en avant de revendications impossibles à satisfaire de la part des élèves:
le sentiment de leurs responsabilités a été permanent. 
C'est que, aussi, ils aimaient leur établissement, qui était devenu pour eux un lieu de vie.
Et non le lieu de mort, ce parking déshumanisé et déshumanisant, qu'il tend toujours plus à devenir aujourd'hui dans notre pays,
contre le vœu profond de la plupart de ceux qui y travaillent.
(Gérard Mendel)

L'Entreprise mondiale d'exploitation :
Le "modèle" anglo-saxon,  libéral 
... et blairo-socialiste
BRITISH WAY OF LIFE

Royaume-Uni : 35% des élèves de 11 ans ne savent pas lire

Un demi-million de «sans-logement» en Grande-Bretagne
A Londres, un enfant sur deux sous le seuil de pauvreté

Un demi-million d'enfants britanniques travaillent "illégalement"

Royaume-Uni : «tolérance zéro» et conditions de détention intolérables
Plus de dix milles jeunes délinquants britanniques sont emprisonnés
«Le bilan du Royaume-Uni en terme d'emprisonnement des enfants
est l'un des pires qui se puisse trouver en Europe.»
Tony Blair : "tolérance zéro" face aux éléments perturbateurs dans les écoles

Royaume-Uni : Ecoles fermées aux pauvres

Un rapport émis par ConfEd, (une association qui représente les dirigeants du secteur de l’éducation locale) dénonce le manque d’intégrité des processus d’admission dans certaines écoles publiques.
Des réunions de "sélection" d’élèves sont organisées,
durant lesquelles ne sont admis que les enfants "gentils, brillants et riches".
Ainsi, 70 000 parents n’ont pas pu inscrire cette année leurs enfants dans l’école de leur choix.
En écartant les élèves issus de milieux pauvres, ces établissements "hors la loi" espèrent rehausser leur taux de réussite aux examens.
Pour lutter contre ces pratiques, le gouvernement s’apprête à proposer un nouveau système d’admission des élèves dans les écoles publiques.

5 September 2005

... et moins de pauvres dans les écoles primaires catholiques.

Les écoles anglaises pourront être gérées par des "trusts"

Les Britanniques inventent l'ultrason antijeunes

Grande Bretagne : premier pays où chaque déplacement de véhicule sera enregistré.

Blairo-socialisme :
bilan globalement positif
Naître et grandir pauvre en Grande-Bretagne
est encore plus pénalisant que dans d’autres pays développés.

Royaume-Uni :Le créationnisme aux examens

Plus de 350 000 Britanniques ont quitté leur île en 2005
pour jouir d'une vie meilleure

Les jeunes Britanniques se voient vivre ailleurs
difficulté d' acquérir un logement, hausse de la fiscalité et indigence des services publics,
en particulier les transports et le système de soins.

Beuark.
Ségolène Royal rend hommage à la politique de Tony Blair.


AMERICAN WAY OF LIFE...

45 millions de personnes sans système de santé
dans le pays le plus riche du monde

Le système de santé américain est le plus onéreux parmi les pays industrialisés
et l'un des moins efficaces en terme de nombre de personnes couvertes

États-Unis : L’abstinence sexuelle renforcée
131 millions de dollars (augmentation de 30 millions) pour les programmes fédéraux vantant auprès des collégiens et lycéens américains les mérites de l’inexistence d’une vie sexuelle avant le mariage. L’évaluation nationale des bienfaits réels de ces programmes a été reportée à 2006.

Des aberrations scientifiques pour mieux prêcher la chasteté
Cette année, 40 des 50 Etats doivent faire face à diverses procédures visant à contester l'enseignement de la théorie de l'évolution dans les écoles publiques.

Quelque 6000 étudiants sont attendus sur le campus  "sans péché" (l’Ave Maria University), 
qui ne connaîtra ni préservatifs ou autre moyen de contraception, ni homosexualité, ni avortement.

Le nombre total des armes à feu en circulation aux Etats-Unis est estimé à plus de 200 millions, dont 65 millions d'armes de poing, pour une population totale de 284 millions d'habitants.
Selon des statistiques gouvernementales remontant à la fin des années 90, les armes à feu sont la cause de la mort d'un enfant ou adolescent toutes les deux heures, par crime, accident ou suicide.
En 1997, ces armes ont été responsables de la mort de 32.436 personnes,
selon ces mêmes statistiques.

La "Home School Legal Defense Association" :
Liée à l’église évangélique,
« Les croisés américains du Home Schooling »



4000 Québécois fréquentent des écoles clandestines pentecôtistes
les écoles pentecôtistes enseignent notamment le créationnisme.


FRANCE : « les plus stricts des stricts »
Présents dans huit départements (Ardèche, Drôme, Loire, Haute-Loire, Var, Gard, Rhône, Seine-et-Marne)
La vie familiale y est très normée, dans un contexte patriarcal où le père travaille à l’extérieur, tandis que la mère prend en charge l’éducation morale des enfants.
Ils ont choisi depuis quelques années de scolariser eux-mêmes leurs enfants.
Les communautés ont récemment créé un système privé de cours par correspondance, les cours du Chêne.

 

L'entreprise mondiale d'exploitation
 
« Oh, ma mère, pourquoi m'as-tu donné la vie?» 
JÉRÉMIE
 
 
La mécanique du jeu

Le monde où nous naissons - la société industrialisée - est, et ne cherche même plus à cacher qu'il est, une Entreprise mondiale d'exploitation des choses, bêtes, et gens, par un petit nombre de personnages, ont certains sont même connus par leur nom (exemple : Paul Getty, « l'homme le plus riche du monde », devenu célèbre à la suite de l'enlèvement de son petit-fils et de son refus de payer la rançon), tous adultes, mâles, et blancs (à part quelques Japonais mais ils ont beaucoup blanchi à l'air des Hilton hotels), qui, à force d'éliminer les plus faibles, ont concentré et concentrent sans cesse davantage dans leurs mains les biens et les pouvoirs.
Ces personnages sont l'aboutissement logique de la mécanique des rapports de compétition et domination, enclenchée dans les sociétés patriarcales.
Bien qu'ayant conservé une forme à peu près humaine, ils sont en train de devenir aujourd'hui une force aveugle, une abstraction régnante, un grand ordinateur servi par des vestons interchangeables. Cette Force Aveugle avance droit devant elle comme un bulldozer, en s'emparant de tous les matériaux et de toutes les énergies terrestres, qu'elle exploite à son profit afin d'avancer encore et dévorer des énergies, afin d'avancer encore.
L'énergie humaine est, pour l'exploitation, la plus nécessaire et précieuse, car seule elle peut obtenir les autres énergies, et les domestiquer.
Mais cette énergie est aussi la plus difficile à contrôler : ces humains sont qualifiés au point d'être capables d'autonomie, de conscience, d'imagination, et éventuellement de résistance. Ce qui rend leur exploitation malaisée. On doit les traiter avant utilisation, et les amputer de ces malencontreuses propriétés. Cela, le plus tôt possible. Sur l'individu grand et ayant acquis du jugement c'est trop tard. Comme le cancer, la conscience doit être opérée à son début. Il faut intervenir sur le petit enfant, faible et sans méfiance.
L'opération consiste à lui sauter dessus à l'arrivée, profitant de ce qu'il est sans défense pour, lui ayant montré qu'il a affaire à plus fort que lui, l'immobiliser, l'isoler, et lui faire comprendre qu'il dépend pour sa vie d'un bon vouloir extérieur qu'il doit se concilier. On usera le temps où il est réduit à l'impuissance pour lier ses énergies et ses désirs, et on lui imposera un statut de dépendance légale, économique, institutionnelle, de sorte qu'il ne quitte le berceau que pour la laisse, qu'il chérisse sa laisse, et ne la quitte par la suite que pour le « libre » consentement à l'exploitation.
Bien que la Force Aveugle soit par essence violence, et génératrice d'hommes violents, que ses servants entretiennent un affectueux commerce avec la mort qui tant leur ressemble, et n'hésitent devant aucun massacre profitable, le « libre » consentement à l'exploitation est, pour la bonne marche de l'Entreprise, techniquement préférable, et plus économique. Le volontariat aveugle, et si possible heureux, est appelé, sauf accident, à prendre le relais de la contrainte nue. Plus besoin de crever les yeux de l'esclave, il les fermera.
De toute façon, si jouissif que ce soit pour les zélés servants de la Machine de faire de la bouillie avec des populations rétives, un minimum de consensus à la base est indispensable, sinon tout péterait.
Le consensus se forme premièrement dans la famille.
Définie en termes d'Entreprise, la famille, institution sous contrôle, est une petite unité produisant, par un moyen artisanal, (on n'en connaît pas d'autre pour le moment), non pas des enfants, mais un certain modèle d'humain, propre à assurer, comme exploité en général, et comme exploiteur pour quelques exemplaires sélectionnés, la continuité et l'expansion de l'Affaire.
La fonction des parents, en termes d'Entreprise, est d'élaborer, à partir du matériau brut enfant, le modèle domestiqué, conforme à la demande.
Et statistiquement, ils le font. La preuve : l'Entreprise continue de marcher. S'ils n'exécutaient pas la commande sociale, le truc se casserait la gueule aussi sec. En une génération.
 

Les parents au piège

Ils le font, parce qu'ils ont déjà été eux-mêmes traités, par des parents qui l'étaient également, par leurs parents, traités. C'est une longue Histoire, une chaîne sans fin.
Naturellement, ils ne ressentent pas les choses ainsi. Car ils ont été traités à les ressentir autrement : comme leur « tendre devoir ». Ils éduquent, forment, contrôlent leurs enfants, par amour et pour leur bien (« C'est pour ton bien »), et leur protection. Ils désirent généralement leur bonheur, et sont persuadés de le faire en les intégrant dans la société, qu'ils ne mettent pas en question, et dont ils sont les outils inconscients. Ils ne savent pas que l'éducation est politique. Ils croient que c'est une affaire privée.
Si on leur disait qu'ils sont des outils inconscients qui exécutent une commande sociale, ce serait un massacre. Papa, sais-tu pour le compte de qui tu t'efforces de faire de moi un mouton? Maman, sais-tu pour le compte de qui tu t'échines à faire de moi la victime consentante que tu as été toi-même?
« Petit insolent, c'est comme ça qu'on parle à son père! »
« Entendre ça, après tous les sacrifices! »
Telles seraient vraisemblablement les réponses, au cas où un enfant oserait aborder un tel sujet en famille.
Comment pourraient-ils ouvrir les yeux sur une réalité qui frapperait de nullité leur vie entière et leurs œuvres, et anéantirait l'illusion qu'ils ont d'être des personnes?
Mais s'ils sont piégés alors ce n'est pas leur faute ils sont victimes aussi!
 

Point d'ordre

On se placera résolument, ici, au point de vue des « enfants ». Cela pour raison d'urgence : il faut passer les enfants d'abord, comme dans les naufrages. Parce que naufrage il y a.
On doit s'accrocher fermement à ce point de vue, auquel apparemment on n'est pas habitué. Certainement les parents sont victimes aussi. Mais on ne peut pas analyser ensemble parents et enfants : ce ne serait plus une analyse, ce serait une discussion, une litanie de « Oui, mais ... », ne menant à rien. C’est un fait d'expérience que lorsque dominé et dominant discutent ou sont étudiés ensemble, le dominant domine, et on se retrouve au même point. En analyse d'oppression la méthode est chacun son tour, et à part. L'opprimé d'abord.
Mais, pour négocier le virage côté enfants, si difficile à prendre, et éviter les interventions défensives qui empêcheraient toute lecture, on va donner, au préalable et à part, un rapide condensé de la condition des parents dans nos sociétés. Ainsi verra-t-on mieux l'ensemble du décor, qui est d'une éprouvante complexité.
Il sera plus facile ensuite de se maintenir, sans loucher, dans l'optique choisie, celle des personnes appelées enfants.
 
 
 

Christiane ROCHEFORT
"Les enfants d'abord"(chap.1) -  1976.

Pourquoi maintenant ?  (chap. 2)
Les enfants, qui n'ont jamais eu tant de bonheur et de pouvoir (disent les adultes), sont en réalité, maintenant, menacés.
Par-dessus les parents, dont la non-intervention est espérée, la Force Aveugle est en marche contre eux.
Car en dépit d'un traitement réducteur millénaire, les enfants ont toujours la rage de vivre.


Christiane ROCHEFORT : LES ENFANTS D'ABORDSommaire

7  - Avertissement

9 - Point d'information, en guise d'exposé des motifs

11 - Welcome

15 - L'Entreprise mondiale d'exploitation
La mécanique du jeu - Les parents pris au piège - Point d'ordre.

21 - Exploitation de la condition parentale
Quelques millénaires en quelques lignes - Le patriarche dépossédé - Exploitation - Triste fin du patriarche - Ambiguïté de la condition d'officier subalterne - La politique de l'éducation - Le pouvoir - Le devoir d'aimer et de rendre heureux - Divorce !

39 - Les enfants: une oppression très spécifique
Mesures - Universalité - Spécificité - Objets - Inconnus et pourtant définis, épistémologie - Non-identité - Temporaire éternel - Régime - Pas d'alternative - Bases réelles, analyse de classes - Dictionnaire du Maître, ou génie sémantique de la bourgeoisie.

59 - Pourquoi maintenant ?

71 - Les chemins de la dépendance
L'homme le plus riche du monde, qui peut être une femme et de n'importe quelle couleur - Les traumatismes de la naissance - Sur une structure mentale de dominant - Coupures - Enfants et femmes: antagonisme actuel, solidarité potentielle - Nostalgies génétiques - Le bébé, cet inconnu - Mise en dépendance - La dépendance la plus profonde au monde.

83 - Rapport de forces
Dressage des désirs - La laisse - L'inceste - L'éducation.

93 - Action psychologique, ou combat contre un adversaire ligoté
L'armée en campagne - L'arsenal des media - La période de compromis.

101 - Dépendance légale
Le statut de mineur - Non-personnes civiles - Incapacité civique - Anticonstitutionnellement vôtre - Justifications de la privation de droits - La protection est toujours un alibi - A quoi les enfants ont droit. - Attention ! réformes.

113 - Les Corps constitués
La grande expropriation - Le Corps enseignant - Expropriation de l'environnement - Expropriatiqn du corps - Expropriation de l'esprit - Eloge des coups de bol - Guerre contre le hasard - Corps orienteur ou la science domestique - Ce que le QI ne mesure pas - Valeur idéologique - Ce que le QI mesure - La culture intensive de matière grise extra - Portrait-robot de la Nouvelle Société rationnelle - Mais - Le Corps médical - Nos enfants! - Le caducée se mord la queue - L'armée psy, en expansion : Travail Famille Chimie.

141 - Dépendance économique
Dorlotage obligatoire - La reconnaissance - Points de références - Motus - Les adultes - Exploitation - Petit supplément de dépendance - Impacts et mesures.

157 - L'amour filial
L'Histoire reprend ce qui lui appartient  - L'amour filial, tel qu'il est ordonné - Tel qu'il est ordonné - Dosage - Le terrain - Tel qu'il est administré - L'amour pris dans une relation de pouvoir - Litanie pour les jours lucides - Impossibilité de l'observation ­ L'inconnaissable amour et l'inconnaissable non-amour - L'enfant lucide - L'ordre et désordre d'Œdipe - Les oppressions enchevêtrées : ­ Le plaisir - L'amour, entre parenthèses.

188 - Haldol

Christiane ROCHEFORT


Octobre 75 - Avec Christiane Rochefort, une des premières réunions de "Possible".

LE GUIDE ANNUAIRE DES ECOLES DIFFERENTES

| Présentation | SOMMAIRE |
| Le nouveau sirop-typhon : déplacements de populations ? chèque-éducation ? ou non-scolarisation ? |
| Pluralisme scolaire et "éducation alternative" | Jaune devant, marron derrière : du PQ pour le Q.I. |
| Le lycée "expérimental" de Saint-Nazaire | Le collège-lycée "expérimental" de Caen-Hérouville|
| L'heure de la... It's time for ... Re-creation | Freinet dans (?) le système "éducatif" (?) |
| Changer l'école | Des écoles différentes ? Oui, mais ... pas trop !| L'école Vitruve |
| Colloque Freinet à ... Londres | Des écoles publiques "expérimentales" |
| 68 - 98 : les 30 P-l-eureuses | Et l'horreur éducative ? |