alternatives éducatives : des écoles différentes
| Présentation | SOMMAIRE |

I Une école différente ? Pour une société différente ? Qui n'en veut ?! I Des écoles différentes ? Oui, mais ... pas trop |
| L'heure de la... It's time for ... Re-creation | Appel pour des éts innovants et coopératifs |
I Obligation scolaire et liberté I | Une école différente ? Pour une société différente ? Qui n'en veut ?! I

Quelques autres "rubriques", parmi beaucoup d'autres, toujours d'actualité :
les rapports parents-profs, la maternelle à 2 ans, l'ennui à l'école les punitions collectives,  le téléphone portable, l'état des toilettes, le créationnisme...
 

THE ECOLE MODERNE, AN INTERNATIONAL MOVEMENT
What are the ingredients for successful import?
William B. LEE, University of Southern California, USA

USING FREINET PEDAGOGY IN A UNIVERSITY ENVIRONMENT
Challenges, Frustrations and Happy Outcomes
David Clanfield, University of Toronto, Canada
estime qu’elle pourrait trouver sa place dans l’enseignement supérieur,
au moment même où les universités s’alignent sur le mode de fonctionnement concurrentiel et individualiste des entreprises privées dont elles dépendent.
C’est que, paradoxalement, la pédagogie coopérative répondrait aux besoins de la « nouvelle économie » :
on a en effet observé que des étudiants formés suivant des techniques inspirées de Freinet étaient habitués à travailler en équipe et savaient prendre des responsabilités.

École buissonnière aux USA et en Angleterre
Malgré amendes et prison (pour les parents)
TOUJOURS PLUS D'ABSENTÉISME SCOLAIRE

« Main basse sur l'école publique »
L'Éducation Nationale est accusée de « fabriquer des crétins » et d'entretenir le « chaos pédagogique », l'insécurité et le chômage.
Eddy Khaldi et Muriel Fitoussi dévoilent la signification de ces mesures :
des associations de libéraux et de catholiques conservateurs proches du Front national et de l'Opus Dei sont à l'origine de ces propositions.
Au nom de la liberté de choix, on prépare une privatisation de l'Éducation.


POUR LA LIBERTÉ D'INSTRUCTION
disent-ils...
DES AMALGAMES GROTESQUES, disent-ils...

Anti-américanisme ("primaire"!)
Non, mais (juillet 1999)... :
" Et le New-York Times imagine notre avenir ... "
("Un dollar égale une voix")

… démontrer aux ouailles trop longtemps abusées par des écoles laïques et des médias démoniaques acquis aux théories darwiniennes, que le monde a bien été créé, dinosaures compris, en six jours de labeur divin, il y a six mille ans et non quatre milliards d'années. ..
30 % des Américains (et 48 % des électeurs républicains) croient toujours, comme lui, mais sans le crier sur les toits, que l'homme de la Genèse était identique à celui d'aujourd'hui…

Un certain regard sur l'Amérique
Aux Etats-Unis, 12,5 millions d'enfants ne mangent pas à leur faim. 
Quel est le quotidien de leurs mères ?



Lors de la crise de 1929, l'endettement américain
- environ 130% du produit national - était déjà «au coeur du système».

[13 décembre 2007] Aujourd'hui il atteint plus de 230% ! Pour éviter la faillite, le système financier américain doit emprunter 2 milliards de dollars par jour ! /.../
La dette américaine hors banques vient d'atteindre 39 000 milliards de dollars.
Il est évident qu'elle ne sera jamais remboursée./.../
  


La Californie 
(395 millions de tonnes de CO2) pollue plus que 106 pays en développement
ou que le seul Brésil, 
pourtant cinq fois plus peuplé.
 (rapport du National Environment Trust (NET) à la conférence de l’ONU sur le climat.)

L'Afrique, peu pollueuse, paie le prix fort du réchauffement climatique
Les changements climatiques auront  un impact sans précédent
sur le développement,
dont d'importants revers en matière de réduction de la pauvreté, de nutrition, de santé et d’éducation.
Le revenu par habitant devrait baisser d'un quart en Afrique sub-saharienne.
...qui émet moins de dioxyde de carbone (CO2), 
le principal gaz à effet de serre, 
que l'état du Texas à lui tout seul.


LES ÉTATS MANQUÉS
Abus de puissance et déficit démocratique
par Noam CHOMSKY
("FAILED STATES", The Abuse of Power and the Assault on Democracy, 2006)
Fayard, 2007
Poche 10/18, 2008)
Les États-Unis ont dit et répété qu'ils avaient le droit d'intervenir militairement contre les «États manqués» sur l'ensemble du globe. Les États manqués, écrit Chomsky, sont ceux qui ne peuvent pas ou ne veulent pas «protéger leurs citoyens de la violence, voire de la mort», et qui «se croient au-dessus des lois, nationales ou internationales». Bien qu'ils puissent avoir l'apparence de la démocratie, ils souffrent d'un grave «déficit démocratique» qui prive leurs institutions de contenu réel.

Ici, Noam Chomsky renverse la situation : il montre que les États-Unis partagent eux-mêmes des caractéristiques des États manqués - et qu'ils constituent donc un danger croissant pour leur propre peuple et pour le monde. Explorant les tout derniers développements de la politique intérieure et extérieure américaine, Chomsky révèle les plans de Washington pour pousser plus loin la militarisation de la planète, en augmentant considérablement les risques de guerre nucléaire. Il évalue les dangereuses conséquences de l'occupation de l'Irak, qui a soulevé dans le monde une indignation générale. Il montre comment l'administration Bush «s'autoexempte» de piliers du droit international contemporain comme la Charte des Nations unies ou les conventions de Genève, ainsi que du protocole de Kyoto. Il examine enfin le système électoral américain, conçu pour éliminer les alternatives politiques authentiques, donc empêcher l'émergence de toute démocratie digne de ce nom.

Offensif, lucide, parfaitement documenté, Les États manqués procède à une analyse exhaustive d'une superpuissance mondiale qui revendique depuis longtemps le droit de remodeler les autres pays à sa guise. Démantèlement systématique de la prétention des États-Unis à être l'arbitre de la démocratie dans le monde, cet ouvrage est à ce jour la critique de Chomsky la mieux ciblée - et la plus urgente.


GOD BLESS AMERICA...

AMERICAN WAY OF LIFE
 

L’attaque est la 45e fusillade enregistrée en 2015
dans un établissement scolaire aux Etats-Unis
… M. Obama s’est permis de demander aux médias de comparer le nombre d’Américains tués dans des attaques terroristes au cours des dernières années, bien moindre que celui des Américains tués dans ces incidents liés aux armes à feu aux Etats-Unis …

… Les Etats-Unis, qui ne représentent que 4,4 % de la population mondiale, détiennent un peu moins de la moitié des armes possédées par des civils présentes dans le monde…
… La chaîne de télévision NBC avait dégainé les chiffres : 3.046 Américains sont morts dans des attaques terroristes entre 2001 et 2014. Plus de 153.000 personnes ont été victimes d'homicides par armes à feu entre 2001 et 2013, aux Etats-Unis…


Ce à quoi on assiste aujourd’hui, c’est au remplacement de l’establishment - politique, institutionnel, traditionnel tant décrié de Washington et de ladite élite corrompue - par «l’Organisation», soit une vaste privatisation des Etats-Unis, dont les épisodes semblent inspirés de Game of Thrones et House of Cards. Donald Trump est le metteur en scène et l’acteur principal de cette nouvelle série, qu’on regarde sans y croire tout à fait. Déclaration d’impôts dissimulée à l’administration, contournement de la loi anti-népotiste ou conflits d’intérêts assumés depuis l’élection, il a décrété que rien n’était inscrit dans le marbre pour interdire ses tours de passe-passe. L’Etat, désormais, c’est lui.
Les Américains ont une foi aveugle dans leurs institutions et les contre-pouvoirs qu’elles prévoient …

Puisque les temps sont à ériger des murs qui rassurent, c’en est bien un qu’on bâtit là, avec cette distance physique et intellectuelle. Jamais cela n’arriverait chez nous, bien sûr. Nous n’avons rien à craindre sur notre bon vieux continent, vacciné par l’histoire et la civilisation. Ainsi s’invente-t-on des milliers de kilomètres prophylactiques. On se répète : «C’est loin l’Amérique…» Quelle myopie !...
… On écoutait les évangéliques de la Bible Belt (la ceinture de la Bible), corset de religion qui enserre le sud des Etats-Unis. Ces culs-bénits racontaient leur réprobation  de moeurs qu’ils jugeaient dissolues, mais aussi leur recherche d’une morale de vie. On repensait alors à La Manif pour tous… 
… On écoutait, mille fois ressassés, ces propos sur l’Amérique qui fout le camp. On repensait à ces deux amis, rencontrés lors d’un raout de voitures de collection dans le centre de la France, qui avaient décidé de rester scotchés, du mange-disque à la radio flashy, dans les années soixante, celles de leurs 20 ans
 

Non, Trump n’est pas un clown, et ce sont des courants profonds de la société américaine qui l’ont porté au pouvoir…
… «Nous pensions que, même si le pays était encore loin d’avoir transcendé les préjudices raciaux et la misogynie, celui-ci était tout de même devenu bien plus ouvert et tolérant.
Nous pensions qu’une large majorité d’Américains étaient attachés aux normes démocratiques et à l’état de droit.
Mais nous avions tort. Il s’avère qu’il existe un très grand nombre de gens …
… Il a convaincu aussi plus de la moitié des chrétiens (protestant et catholiques) et 81 % des évangélistes et born-again…
… «l’alt-right», l’extrême-droite extrêmement active sur le Net (où, comme le rappelle le Monde, les partisans de Trump ont été particulièrement actifs) qui soutient Trump.
Ceux-ci partagent un rejet de ce qu’ils appellent «le mensonge égalitaire, aussi bien comme fait que comme valeur, un goût pour l’ordre hiérarchique, ainsi qu’une grille de lecture raciale de la société.»
Dans cette mouvance, certains sont des «néoréactionnaires», libertariens purs et durs échappés de la Silicon Valley, autoritaristes convaincus que les libertés du peuple doivent être encadrés…
… nous sommes entrés, en grande partie avec les réseaux sociaux, dans une ère «post-faits», où les faits ne comptent pas, la vérité est une donnée annexe, et seuls pèsent dans la balance le spectacle et l’émotion
… Il serait faux, toutefois, de croire que ce grand malaise démocratique est apparu comme un coup de tonnerre dans un ciel bleu : en réalité, prélude à la tornade Trump, l’orage gronde depuis plusieurs années sur Washington, où les dysfonctionnements de l’Etat fédéral bloquent la vie politique. Mais comme dit l’adage, il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre

… «Dans cette campagne présidentielle 2016, je ne vois pas des bons candidats coincés dans des campagnes ratées, je vois des candidats ratés menant les pires campagnes jamais menées –et, évidemment, en politique, le pire ne cesse d'empirer.»
La surprise, finalement, c'est qu'on puisse encore être surpris par le niveau de cette campagne. Comme l'écrit toujours l'Associated Press, «les Américains ne peuvent pas dire qu'ils n'avaient pas été prévenus largement à l'avance».

…  82 % des électeurs se disent «dégoûtés» par cette bataille outrancière pour la Maison-Blanche, qui dure maintenant depuis plus de 500 jours. À peine 13 % se déclarent «enthousiastes». Cause ou effet, l'impopularité des deux candidats bat des records: 60 % pour Trump, 53 % pour Clinton. Parmi les républicains, 41 % pensent que leur candidat est mauvais pour le parti.
Les sondages signalent cependant une certaine hypocrisie, car la campagne tient en haleine autant qu'elle rebute les électeurs. Les audiences des chaînes d'information en témoignent...

Et voilà le résultat, notre premier président néofasciste. Cela dit, l’idée qu’on découvre «l’Amérique de Trump» est idiote, on la connaît depuis longtemps, et il y a des livres formidables qui ont été écrits sur le sujet récemment : The Unwinding de George Packer, Hillbilly Elegy de J.D. Vance, White Trash de Nancy Eisenberg… Les démocrates ont perdu le contact avec eux. Il est urgent qu’ils retrouvent leurs racines working-class [classe ouvrière, ndlr]. Avant, ils pouvaient au moins compter sur les syndicats, ceux-ci sont désormais marginalisés.
Notre pays est complètement schizophrène. Il l’est depuis que des hommes formidables inspirés par le mouvement des Lumières ont créé une magnifique république, et inscrit l’esclavage dans la Constitution…


… Par ailleurs, si des massacres comme ceux de Charleston, San Bernardino ou Orlando sont fortement médiatisés, observent-ils, beaucoup de fusillades «ne reçoivent pas plus qu’une journée de couverture par des médias locaux».
Le site ne cache pas sa volonté militante contre l’épidémie de violence par armes à feu aux Etats-Unis, critiquant la NRA, le puissant lobby des marchands d’armes, les politiciens (en 2015 le Congrès a empêché les chercheurs du CDC de travailler sur les causes de cette épidémie) et les médias qui ne s’intéressent qu’aux plus «gros» massacres par armes à feu.
Sur la facilité d’accès aux armes qui permettent ces tueries, le New York Times publie un récapitulatif des principales tueries des dernières années : il expose comment les meurtriers se sont procuré leurs armes.
Edifiant.

... la Chambre des représentants de l’Iowa a voté en faveur d’une loi qui autorise les moins de 14 ans à utiliser des revolvers lorsqu’ils sont supervisés par leurs parents. Actuellement, la loi de l’État ne restreint pas l’utilisation des fusils par les enfants mais limite le port des revolvers...
... Pour les défenseurs de la loi, il s’agit d’une question de liberté individuelle: il faut pouvoir laisser aux parents la possibilité de déciderde ce qu’ils veulent pour leurs enfants. «Ce n’est pas quelque chose dont le gouvernement devrait s’occuper» ...

... L'incident qui s'est produit avec Jamie Gilt est la leçon que mon pays mérite. Quand même des experts n'arrivent pas à se protéger de leurs propres enfants, on devrait envisager cela comme le rappel que les armes sont fondamentalement dangereuses.
Ce sont des machines qui expulsent un projectile créé pour tuer. [...] Les États-Unis n'ont pas le droit de faire des leçons de morale alors qu'ils abritent –législativement et culturellement– un système dans lequel des incidents comme celui auquel a eu affaire Jamie Gilt ne sont pas seulement possibles, mais inévitables

Mais M. Obama se trompe. Le Financial Times citait cette semaine une étude d’opinion déprimante. Quand il a été élu en 2008, 59 % des Afro-Américains se disaient confiants dans l’évolution des relations raciales aux Etats-Unis. Ils ne sont plus aujourd’hui que 34 % à penser ainsi. Une raison, une seule, à cette dégradation : la série ininterrompue de jeunes Noirs tués par des policiers ou des vigiles dans des circonstances relevant de l’exécution pure et simple


… Les forces qui ont provoqué la montée des inégalités au cours des quarante dernières années sont toujours présentes. L’innovation récompense ceux qui se trouvent au sommet. Il y a de moins en moins d’emplois décemment payés pour la classe ouvrière.
Comment relancer l’économie américaine ?
Je commencerais par l’éducation. C’est un domaine dans lequel nous sommes très en retard par rapport à l’Europe. Nous devons intervenir de manière intensive auprès des familles les moins bien loties pour empêcher la pauvreté d’être transmise d’une génération à l’autre. Nous devons complètement réformer la manière dont nous finançons l’école élémentaire et secondaire, elle dépend pour le moment de la taxe foncière locale, ce qui entraîne une forte inégalité de ressources. Nous devons réduire le coût des études supérieures et l’endettement qu’il génère. C’est encore un autre domaine dans lequel l’Europe fait mieux que les Etats-Unis.

.. taux de suicide chez les jeunes autochtones du Canada (Premières Nations, Inuits et Métis) était cinq à six fois supérieur à la moyenne nationale canadienne. Des communautés par ailleurs plus exposées à l’alcoolisme et à la violence. Les conditions de vie de ces populations sont pointées du doigt. Insalubrité des abris (sans eau ni électricité), surpeuplement (les familles s’entassent souvent à quinze dans quelques mètres carrés), taux de chômage élevé (jusqu’à 80% dans certaines réserves) ...
... Autant de maux qui viennent s’ajouter à un traumatisme plus ancien : des générations ont été marquées par les séjours forcés en pensionnats organisés par le gouvernement jusque dans les années 1990. Des internats destinés à «évangéliser» et «assimiler» les enfants des réserves. En décembre dernier, la Commission de vérité et réconciliation du Canada a estimé que cette pratique avait constitué un «génocide culturel»
Ce n’est pas la première fois que les tribus autochtones tentent d’alerter les autorités sur les conditions de vie déplorables des 1,4 million d’Amérindiens, Métis et Inuits ...

le précariat désigne une portion croissante de la population dont la situation économique et sociale se caractérise par la précarité, et donc l’insécurité et l’incertitude. En 2015, Guy Standing écrivait dans le Globe and Mail qu’au Canada, cette classe représentant désormais 40% des adultes était «composée de millions de personnes qui luttent pour des vies de travail et des conditions de vie instables, dépourvues d’une identité professionnelle ou d’une carrière».
L'économiste définissait les membres du précariat comme étant «les salariés perpétuellement à temps partiel, au salaire minimum, les travailleurs étrangers temporaires, le marché gris des services domestiques payés cash, les jeunes [Canadiens] qui n’auront jamais d’emploi sécure [stable, ndlr], les travailleurs appauvris par la technique, dont le travail fragmenté n’a pas de lieu ni de fin, les seniors qui luttent avec des pensions en baisse, les peuples indigènes maintenus à l’écart, les mères célibataires isolées, les travailleurs à la tâche qui n’ont pas d’économie […]»
…Christine Lagarde, Herman Van Rompuy, Manuel Valls ou Emmanuel Macron ont eu le privilège d'être sur la liste des invités des éditions précédentes.

Les millionnaires ne représentent que 1% de la population sur le globe mais se partagent près de la moitié de la richesse privée mondiale …
… Sans surprise, les États-Unis abritent de loin le plus gros bataillon de millionnaires : ils sont environ 8 millions d’après le rapport …
… Si l’Amérique du Nord, particulièrement les Etats-Unis, sort grande gagnante du concours de millionnaires, elle est aussi championne des inégalités

Quelques décennies plus tard, la réalité du néolibéralisme s’est imposée. Accroissement des inégalités, concentration du pouvoir économique, recul de la démocratie, augmentation de l’insécurité économique, ralentissement de la croissance, crises financières… finalement, il n’y a que la «menace» (ou la promesse, c’est selon les points de vue) du socialisme qui a disparu. Le libéralisme, rénové ou non, conduit toujours aux mêmes impasses et les promesses de son renouvellement sont aussi crédibles que celles d’un alcoolique chronique affirmant qu’il arrêtera de boire demain.

Elle n’a pas connu l’âge d’or américain, celui avec lequel ses parents baby-boomers ont grandi. Le 11 septembre 2011, elle avait 5 ans. Et pour elle, capitalisme rime depuis toujours avec crise financière et dette… 

«La façon dont le capitalisme est appliqué aujourd’hui, dans l’esprit des jeunes générations, voilà ce qu’ils rejettent», précise John Della Volpe, à la tête de cette étude. Les promesses d’Obama n’ont pas été tenues selon elle. Pire, la réalité d’un marché du travail ultra précaire serait déguisée sous un taux de chômage très bas (4,7%, soit le niveau des années 2006-2007). Les contrats courts, les piges et les mini salaires sont ainsi comptabilisés dans la population active.
 

«C’est à cela que ressemble l’emploi aujourd’hui ici. On est loin de l’épanouissement personnel ou du plan d’avenir. Survivre est le nouveau rêve américain». Les espoirs nés du mouvement Occupy Wall Street, ou plus récemment des manifestations «Fight for $15» pour un salaire minimum de base, n'ont pas convaincu…



ARCHIVES

… Lorsqu’il évoque les principaux facteurs qui font obstacle à la promotion sociale de la communauté noire, il parle de son «comportement antisocial» et de son «attitude contreproductive face au travail, à l’école, au mariage, etc.», pas des inégalités économiques ou de la discrimination permanente…
… elle pratique la politique dite de la «vitre brisée» –un concept théorisé en 1982 par les chercheurs James Q. Wilson  et George L. Kelling dans les pages d’Atlantic Monthly, qui sera adopté par la police de New York en 1993. Elle fait valoir que le fait de sévir contre la petite délinquance permettrait de prévenir les actes plus graves…
… Ce concept est élégant, mais son efficacité n’est guère prouvée…
… Si les mêmes méthodes de maintien de l’ordre étaient appliquées à une région plus «blanche» (une zone rurale et pauvre, par exemple), les chiffres seraient les mêmes

  Les Etats-Unis dépensent deux fois plus contre l'obésité que contre le cancer
Pour soigner des maladies liées à l'obésité, les Etats-Unis dépensent près de 150 milliards de dollars par an : deux fois plus qu'il y a dix ans et quasiment deux fois plus que pour traiter le cancer.
Deux-tiers des adultes aux Etats-Unis et un enfant sur cinq sont en surpoids ou obèses.

  "Leçons" de Columbine : une autre pédagogie ?
Faute de crédits pour le tout-sécuritaire,
les écoles américaines sur le point de rédécouvrir la pédagogie ?!

  CALIFORNIE en faillite. 13 MARS 2009 :LICENCIEMENT DE 26 500 ENSEIGNANTS ET & 15 000 "ADMINISTRATIFS" (secrétaires, chauffeurs de bus...)
L’administration californienne a annoncé 8 milliards de dollars de réduction budgétaire au cours de l’année à venir pour le budget alloué à l’éducation. 
O'Connell, super-intendant du Département de l’éducation californien annonce qu'environ 26 500 enseignants se verront signifier avant le mois de juin la fin de leur contrat. Puis, ce sera le tour de 15 000 chauffeurs de bus, secrétaires et administrateurs scolaires. 

  Aux USA, la "délinquance juvénile", ça peut rapporter gros !
Deux juges américains étaient payés pour condamner des enfants
Ils sont accusés d'avoir touché plus de 2,6 millions de dollars d'un centre privé de détention pour jeunes délinquants en Pennsylvanie. En échange de ces pots-de-vin, ils ont condamné des centaines d'enfants et d'adolescents à des peines excessives.

Éduqué à la maison...
Son idée fixe, répétée à l'envi aux journalistes qui l'interviewent, c'est que les Américains n'ont pas compris le conservatisme.
La chaîne de télévision conservatrice Fox, la première à l'inviter sur son plateau, lui demande ensuite : «Les républicains ont besoin d'un leader, es-tu prêt à diriger ?»

La campagne des «patriotes» pour mettre sous contrôle encore plus étroit le système d'éducation est particulièrement dangereuse dans le contexte du large rejet de la science, phénomène qui plonge de profondes racines dans l'histoire américaine et qu'on exploite cyniquement depuis un quart de siècle pour de petits profits politiques. Ce systéme de croyances est sans équivalent dans les sociétés industrielles. Environ 40 % de la population croit que « les êtres vivants existent sous leur forme actuelle depuis le commencement des temps» et soutient l'idée d'interdire l'enseignement de la théorie de l'évolution pour la remplacer par le créationnisme. 

   Les organisations prônant la haine prolifèrent aux États-Unis depuis 2008.
(Skinheads, néonazis, Ku Klux Klan, ségrégationnistes noirs antisémites, extrêmistes juifs, etc...) 
Selon le rapport du Southern Poverty Law Center (SPLC), elles nont  cessé d’augmenter depuis quelques années : leur nombre est passé de 602 en 2000 à 926 fin 2008

   En novembre 2008, juste après la victoire de Barack Obama, 
les ventes d'armes aux Etats-Unis ont fait un bond spectaculaire de 42%.

  Le capitalisme du désastre
Il est temps maintenant de résister à la "doctrine du choc" de Wall Street.
Naomi Klein :   J'avais écrit "La stratégie du choc" dans l'espoir que cela nous préparerait mieux au prochain grand choc. Eh bien, ce "choc" est certainement arrivé, avec des tentatives de l'utiliser pour faire passer des politiques radicales en faveur de l'Entreprise (qui, bien sûr, va encore enrichir en premier lieu les mêmes joueurs qui ont créé la crise du marché ...).
Le meilleur exemple de la stratégie de la droite d'utiliser la crise économique pour accélérer leur programme vient de Newt Gingrich, l'ancien président de la Chambre des représentants (1995 - 1998).  Gingrich vient tout juste de  publier les 18 recommandations au Congrès afin de "revenir à la politique Reagan-Thatcher de croissance économique grâce à des réformes fondamentales"
En pleine crise économique, il réclame le rétablissement du "Sarbanes-Oxley Act"  qui conduirait à une encore plus grande dérégulation du secteur financier. 
Gingrich réclame également la réforme du système éducatif pour encourager la concurrence, par le chèque-éducation,(1), le renforcement de la frontière (mexicaine), la suppression de l'impôt sur les sociétés, et les forages en mer !
-----
(1) - Newt Gingrich est - naturellement - un fervent partisan du home schooling, et actif supporter... de l'éblouissante Sarah Palin.  Qui, elle-même ..."And She Homeschools? 10 Reasons Sarah Palin Terrifies (and Fascinates) Me" !


Home schooling en Californie : chronologie de 6 mois d'agitation.
- 28 février 2008 : A l'occasion d'un procès pour maltraitances ("child abuse")
au sein d'une famille créationniste de 8 enfants instruits "à la maison",
une décision de justice limite le droit au "homeschooling" (ou plus exactement, en rappelle les conditions d'exercice !) :
Seuls les parents possèdant les diplômes nécessaires seraient autorisés à pratiquer "l'école à la maison".

- mars 2008 : Toutes les ligues conservatrices sont sur le pied de guerre.
Et Arnold Schwarzenegger, suivi par le "ministre" de l'éducation de l'Etat,  les a aussitôt assurées de son soutien...
"This outrageous ruling must be overturned by the courts and if the courts don't protect parents' rights then, as elected officials, we will."

- 23 juin 2008 : Suite à un intense lobbying (mail-bombing, harcèlement des medias et des responsables politiques à quelques mois des élections),
la Cour d'Appel accepte de réexaminer sa décision du 28 février.
Après avoir auditionné les parties en présence,
elle dispose de trois mois pour confirmer ou infirmer sa lecture de la loi concernant le homeschooling.

- 8 août 2008 :la Cour d'appel dit que la loi californienne permet - n'interdit pas - sous certaines conditions, le home schooling
ce droit des parents pouvant être supprimé lorsqu’un enfant est "en danger".
Mais ... rappelle que la déclaration n'étant pas obligatoire, 
beaucoup de familles s'en dispensent, rendant de ce fait toutes statistiques comme tout "contrôle" parfaitement aléatoires. 
Et ... que la loi californienne a constamment, et depuis des décennies, été contournée et soumise à "d'"obscurs arrangements" !


  2008 - Sol STERN, l'un des plus fervents promoteurs du chèque-éducation aux USA, vient de faire brusquement volte-face en affirmant, constats à l'appui, que le voucher n’avait "pas du tout amélioré l'école publique".

  Californie : Près d'un lycéen sur 4 "décroche" entre 15 et 18 ans
(rapport du state Department of Education - 7 juillet 2008)

  Californie 2008 : 
Les associations de parents vont devoir financer des postes d'enseignants

  2002 : Des extrémistes chrétiens en campagne pour Bush
A la veille de la convention du Parti républicain, qui doit s'ouvrir lundi 30 septembre à New York, Le Monde publie une enquête sur les fondamentalistes protestants – on en compte environ 30 millions –, qui constituent le socle idéologique et électoral de George W.  Bush. Ainsi que l'explique Alfred Ross, qui dirige le Centre d'étude pour la démocratie à New York, "les réseaux de la droite religieuse" sont "au cœur même du pouvoir républicain".
Opposés à l'avortement, aux recherches sur les cellules souches d'embryon et favorables à un modèle normatif en matière de mœurs, ils vont parfois même jusqu'à interdire la mixité dans certaines universités ou encore contester les études darwiniennes sur l'évolution des espèces. (Le Monde - 28.08.02)

  90 % des sectes sont d’origine nord-américaine ou ont installé leur siège outre-Atlantique.
AU NOM DE LA LIBERTÉ RELIGIEUSE...
Les sectes, cheval de Troie des Etats-Unis en Europe
Pour les sectes, l’intérêt de ce combat paraît évident : s’implanter dans l’éducation au niveau européen et disposer, comme aux Etats-Unis, d’écoles sans aucun contrôle de l’Etat, c’est l’assurance d’un recrutement plus large et plus solide,
car intégré à la construction culturelle et psychologique des individus.

   De plus en plus de parents américains chrétiens choisissent d'éduquer leurs enfants à la maison
George W. Bush a tout fait pour se concilier les adeptes de l'enseignement à domicile.

  Californie - 28 02 08 : Une décision de justice limite le droit au "homeschooling"
Toutes les ligues conservatrices sont sur le pied de guerre.
Et Arnold Schwarzenegger les a aussitôt assurées de son soutien...
Intéressant :
on y retrouve - à la source ! - et en grandeur nature,   t o u s   les ingrédients
(protagonistes, arguments, faux-nez, prétextes, ruses, esquives et langue de bois)
quant à la "liberté-de", le (divin !) "droit-de",
quant aux "contrôles" concernant l'école à la maison - l'instruction en Famille
et même ... le rôle de certaines écoles, privées ... "indépendantes" (!).
Rigoureusement les mêmes qu'en France ou en Belgique. 

  Agés respectivement de 13 et de 14 ans, Brian et Gerald Feltman ont déjà la coupe de cheveux des marines.
A dix jours des élections, ils sont venus aider le Parti républicain. Leur rôle est de passer des coups de fil pour mobiliser la base.
Le petit discours qu'ils débitent à leurs interlocuteurs figure devant eux sur une feuille dactylographiée.
"Les démocrates veulent s'emparer du Congrès pour mettre en place leur programme, qui prévoit l'abandon de l'Irak aux terroristes", lit Gerald, le grand frère. Ils vont "mettre fin au programme de surveillance des terroristes" (les écoutes téléphoniques), poursuit Brian. Puis vient le coup de grâce : "Ils vont augmenter les impôts."
Brian et Gerald ne sont pas allés à l'école aujourd'hui, pas plus que les autres jours.
Ils sont scolarisés à domicile, selon la pratique de homeschooling en vogue chez les conservateurs, pour qui l'école publique est trop laxiste.
Ils ne votent pas encore, mais ils sont républicains : "Yes, Mam." Gerald se destine à l'armée et Brian fera comme son frère.
Leur mère est d'accord : "Elle trouve ça cool que nous voulions défendre notre pays."

   Lourde peine pour une écolière amoureuse
Une jeune fille de 12 ans ayant écrit «Je t’aime Alex» sur les murs d’une école, a été envoyée pour quatre mois dans un établissement "accueillant" des élèves "en difficulté". La WWASP patronnée par le professeur Skinner, le père de la psychologie comportementaliste, gère ces camps pour ados "difficiles" ("Tranquillity bay"). Pour 3000 dollars par mois, il promet de transformer ces récalcitrants en citoyens dociles et travailleurs. Parmi beaucoup d'autres jolies colonies de vacances de ce type : Eagle Academy...

  Les évangéliques :La secte qui veut conquérir le monde
C’est le courant religieux qui progresse le plus vite aujourd’hui. 
Ils sont déjà 500 millions qui croient à l’Armageddon, la bataille finale et prochaine entre les forces du Bien et du Mal. 
Ils s’appuient sur la télévision, internet, les jeux vidéo ou les romans de science-fiction pour convertir en masse. 
George W. Bush, comme nombre de ses ministres et conseillers, partage leur vision messianique du monde et de l’avenir. 
Jusqu’à l’extrême ? 

  Les croisés américains du Home Schooling. Liée à l’église évangélique : la "Home School Legal Defense Association"

  Agés respectivement de 13 et de 14 ans, Brian et Gerald Feltman ont déjà la coupe de cheveux des marines. Ils sont scolarisés à domicile, selon la pratique de homeschooling en vogue chez les conservateurs, pour qui l'école publique est trop laxiste. 

  Des familles noires séduites par le ''home schooling''.  La plupart des enfants noirs inscrits au home schooling vivent dans des villes à forte tension raciale et se sentent marginalisés à l’école. Par ailleurs, pour nombre de familles noires, la scolarisation à domicile permet aux enfants de mieux connaître leur identité par l’apprentissage de l’histoire afro-américaine peu enseignée à l’école publique. " But, in the long run, protecting their own children may even lead to worse conditions for the vast majority of students who stay in public schools, and that's a horrible dilemma."

  Les créationnistes jouent sur du velours. Selon un sondage CBS de novembre 2004, 55 % des Américains croient que "Dieu a créé les humains dans leur forme actuelle"  (67 % des républicains ; 47 % des démocrates)

  Écoles poudrières aux États-Unis.  "Pourquoi des jeunes se sentent-ils exclus et se vengent en tuant. C'est la vraie question, conclut le professeur Vianno. Et comme personne ne veut se la poser aux Etats-Unis, cela va continuer".

  21 meurtres d'élèves dans les écoles américaines en 2004/2005
Sur les 54,9 millions d'élèves dans les écoles américaines, 28 élèves sont décédés de morts violentes: 21 ont été tués et 7 se sont suicidés dans l'enceinte de l'école.

  Puces RFID et caméras dans les écoles.  Le ministère de la justice des USA incite les districts scolaires à s'équiper de  technologies controversées pour surveiller et pister les étudiants.

  Le Congrès pour les fouilles corporelles dans les écoles.

  Des aberrations scientifiques pour mieux prêcher la chasteté. Cette année, 40 des 50 Etats doivent faire face à diverses procédures visant à contester l'enseignement de la théorie de l'évolution dans les écoles publiques.

  Quelque 6000 étudiants sont attendus sur le campus  "sans péché" (l’Ave Maria University), qui ne connaîtra ni préservatifs ou autre moyen de contraception, ni homosexualité, ni avortement. "L’Ave Maria University doit devenir l’"académie militaire de la spiritualité"...

  La chute de l’éducation supérieure américaine. Les bourses accordées aux étudiants pauvres couvraient 70% du coût des études dans les années 90 contre la moitié aujourd’hui. L’étude souligne l’importante inégalité entre riches et pauvres en matière d’éducation supérieure.

   Marché de l'éducation : crédits privés étudiants ... à forts taux d'intérêts
Certains étudiants américains peuvent ainsi cumuler des dettes allant jusqu’à 100 000 dollars.

   Etats-Unis : Une année d’étude à 50 000 dollars. L’Université privée George Washington est devenue la première université américaine à réclamer aux étudiants de premier cycle (undergraduates) plus de 50 000 dollars par an, soit 39 000 dollars pour les cours et 11 000 dollars de droits d’inscription. De façon générale (secteur privé et public confondu), les frais de scolarité et les droits d’inscription pour le premier cycle d’étude ont augmenté au cours des cinq dernières années de 35%.

  Les étudiants étrangers boudent les Etats-Unis.

  Une majorité de jeunes Américains incapables de situer l'Irak sur une carte.

  Un établissement scolaire de Californie oblige désormais ses élèves à porter des badges qui permettent de suivre leur moindre mouvement, comme pour le bétail.
Ces macarons sont munis d'un émetteur qui permet de garder la trace de l'élève, en enregistrant ses allées et venues lorsqu'il passe devant des bornes installées à l'entrée des salles de classe mais aussi dans les toilettes.
Cette technologie est habituellement utilisée pour les moutons ou l'inventaire des produits en magasin.
Le directeur justifie cette initiative pour lutter contre l'absentéisme en simplifiant l'appel et le vandalisme. 
"C'est stupide et ça craint".

  45 millions de personnes sans système de santé dans le pays le plus riche du monde.

  Le système de santé américain est le plus onéreux parmi les pays industrialisés et l'un des moins efficaces en terme de nombre de personnes couvertes.

  Les inégalités s'accroissent aux Etats-Unis. L'écart de rémunération entre un PDG et un salarié aux Etats-Unis de 1 à 40 en 1980, est passé de 1 à 411 en 2005.

  Plus de téléviseurs que de personnes dans les foyers américains.

  L’abstinence sexuelle renforcée : 131 millions de dollars (augmentation de 30 millions) pour les programmes fédéraux vantant auprès des collégiens et lycéens américains les mérites de l’inexistence d’une vie sexuelle avant le mariage. 

  Quel est le véritable message des chrétiens évangéliques conservateurs ?
Les raisons de l’engagement politique des évangéliques américains : la défense de la morale traditionnelle et des valeurs chrétiennes.
Détour par Lynchburg, patrie de de la droite chrétienne. Et revue de détail de leurs thèmes de prédilection : refus de l’avortement et du mariage gay, la prière à l’école et le «home schooling» (l’école chez soi) ou le soutien à Israël.

   Expulsion de missionnaires évangéliques américains du mouvement "Nouvelles tribus" installés dans des régions à forte population indienne. Sous couvert d’évangélisation : exploitation illimitée et illégale des ressources naturelles en territoires indiens, au profit de compagnies nord-américaines comme General Dynamics et Westinghouse, elles-mêmes liées à l’industrie militaire et au constructeur automobile Ford. Cette organisation compterait une flotte d’aviation, pistes d’atterrissage, et puissant réseau de télécommunications. Plus grave, l’organisation est accusée de s’être servi de communautés entières, Yanomami entre autres, pour des expérimentations génétiques.

  A Montreuil, "un pasteur miracle" américain attire les foules.

  "Le racisme aux Etats-Unis est un monstre tapi". Beaucoup d'Américains voient La Nouvelle-Orléans comme un lieu de péché. Pour eux, les inondations sont un moyen de se débarrasser de la prostitution, du crime et de la drogue, et de favoriser les investissements.

  L’implantation de puces sous-cutanées autorisée sur des individus.

  Tous les citoyens américains auront un passeport à puce RFID en 2006.

  Le nombre total des armes à feu en circulation aux Etats-Unis est estimé à plus de 200 millions, dont 65 millions d'armes de poing, pour une population totale de 284 millions d'habitants. Selon des statistiques gouvernementales remontant à la fin des années 90, les armes à feu sont la cause de la mort d'un enfant ou adolescent toutes les deux heures, par crime, accident ou suicide. En 1997, ces armes ont été responsables de la mort de 32.436 personnes, selon ces mêmes statistiques.

  Ce vent punitif qui vient d'Amérique  Il ne reste alors qu’à entonner l’antienne tocquevillienne de l’initiative citoyenne pour justifier l’importation en France des techniques locales de maintien de l’ordre américaines.

  Les Etats-Unis comptaient à la fin de l'an 2000 un nombre record de plus de deux millions de détenus.

PLUS DE PRISONNIERS AUX ÉTATS UNIS QU'EN CHINE  Plus d'un adulte sur 100 (2,3 millions de personnes) derrière les barreaux aux Etats-Unis. Chine, (plus d'un milliard d'habitants) : 1,5 million détenus, Russie 890.000. Les Etats-Unis ont le taux d'incarcération le plus élevé de la planète, supérieur à des pays comme l'Iran ou l'Afrique du Sud.

  ... Autrement dit, doit-on se réjouir de vivre dans un État laïque ?  Et il a eu la mauvaise surprise de constater que pour tous ces indicateurs sans exception, son propre pays, au demeurant le plus dévot de tous, réalise les plus mauvais scores, et même souvent de très loin. 

  Autre paradis de la liberté d'instruction et du pluralisme scolaire : Québec, Canada
L'art d'utiliser les vides juridiques : Au Québec, la Loi sur l'instruction publique place les parents au-dessus de tout.
Ils sont les premiers éducateurs de leurs enfants. Les parents peuvent donc choisir la forme que prendra cette éducation.
Ce faisant, des centaines de parents choisissent de scolariser leurs enfants à la maison.
IIl y a quatre ans, lorsque la secte des Raéliens avait annoncé faussement avoir cloné un être humain, le monde découvrait ainsi que le Canada, où s'était réfugié au début des années 1990 le gourou Claude Vorilhon, dit Raël, était un havre de paix pour les tendances sectaires

  4000 Québécois fréquentent des écoles "clandestines" pentecôtistes.
Les écoles pentecôtistes enseignent notamment le créationnisme.
L'État n'opère aucune distinction entre les Églises et il suffit à ceux qui désirent fonder une nouvelle religion de remplir un formulaire pour la faire connaître comme société à but non lucratif, et obtenir les intéressantes déductions fiscales qui accompagnent ce statut. 
Canada :  Études supérieures trop coûteuses pour de nombreux parents.
 

...& GOD SAVE THE QUEEN !

BRITISH WAY OF LIFE
Le "modèle" anglo-saxon,  libéral  ... et blairo-socialiste...


 

LE GUIDE ANNUAIRE DES ECOLES DIFFERENTES

| Présentation | SOMMAIRE |
| Le nouveau sirop-typhon : déplacements de populations ? Chèque-éducation ? ou non-scolarisation ? |
| Pluralisme scolaire et "éducation alternative" | Jaune devant, marron derrière : du PQ pour le Q.I. |
| Le lycée "expérimental" de Saint-Nazaire | Le collège-lycée "expérimental" de Caen-Hérouville |
| L'heure de la... It's time for ... Re-creation | Freinet dans (?) le système "éducatif" (?)|
| Changer l'école | Des écoles différentes ? Oui, mais ... pas trop ! | L'école Vitruve |
| Colloque Freinet à ... Londres | Des écoles publiques "expérimentales" |
| 68 - 98 : les 30 P-l-eureuses | Et l'horreur éducative ? |