alternative éducative : une école différente
| Présentation | SOMMAIRE |
| Une école différente ? Pour une société différente ? Qui n'en veut ?! I Des écoles différentes ? Oui, mais ... pas trop  | L'heure de la... It's time for ... Re-creation |
| Appel pour des éts innovants et coopératifs |
  France, Belgique, Grande Bretagne ... comme aux USA, instruction en famille : Mes enfants d'abord ?

LES "MODÈLES" ANGLO-SAXONS :
(libertés, justice, santé, système scolaire, éducatif, marché de l'éducation, homeschooling...aux USA et en Angleterre)
AMERICAN WAY OF LIFE
BRITISH WAY OF LIFE

Angleterre
L'opinion d'un ancien banquier de la City, journaliste (Financial Times, the Far Eastern Economic Review...):
"Les enfants sont mieux éduqués à la maison"
 

"QUEL DOMMAGE QU'ON VA PLUS VERS L'ÉTÉ !"
En quoi des familles pratiquant - ou tentées par - "l'école à la maison"
("homeschooling" étant un peu trop connoté "bush", est moins utilisé aujourd'hui en France :
on dit désormais "IEF" : Instruction en Famille ... )
peuvent-elles/veulent-elles se différencier - très clairement ! -
quant aux motifs, aux objectifs, aux pratiques, aux références et connivences
- affichés, masqués ou en filigrane -
de la quasi-totalité des listes, sites et associations "francophones"
autour de "l'école à la maison", de "l'instruction en Famille", de la "non-sco",
bref du "home schooling", façon "Mes enfants d'abord" ?

Autrement dit :
Les analyses et arguments
des francophones Christiane Rochefort et Catherine Baker
volontiers mis en avant, en paravent, en pin's,
sont-ils solubles dans, sont-ils les mêmes que, ceux des prédicateurs des sectes vaticanes ou évangélistes,
"penseurs" nostalgiques d'un ordre ancien, et des promoteurs-vrp-actionnaires du marché de l'éducation  ?

... Dont les sources, références, motifs, objectifs, pratiques et alliances sont parfaitement connus
et affichés par toutes les officines et succursales de la maison-mère, romaine ou anglo-saxonne.
Et distribués en franchise dans toute l'Europe.

Peut-on décemment et éternellement faire l'impasse
esquives et tours de passe-passe
sur cette Question ?
 

En Grande Bretagne, patrie, modèle, phare, Paradise, Eden, du home schooling en Europe,
après de multiples constats d'enfants livrés à eux-mêmes, voire à de mauvais traitements,
sous couvert de home schooling,
("AS MANY as 35,000 "home-schooled" children in England
are not receiving even a basic education from their parents)
le ministère de l'éducation "envisage" ... depuis un certain temps,
de rendre obligatoires la déclaration, voire l'autorisation.
... et des contrôles ("sociaux" et "scolaires") plus sérieux et plus réguliers.
Angleterre - 19-01-2009 - "We believe the existing legislation and guidance on elective home education is outdated."
Estimant "dépassée" la législation sur le homeschooling,
le gouvernement anglais décide un réexamen de la situation et le renforcement des contrôles.


 "Pourquoi donc aller chercher les «recettes» chez le plus mauvais élèves des pays occidentaux, les Etats-Unis, celui dont à population égale le taux de meurtres est le plus élevé (3 fois plus), le trafic de drogue le plus important (6 fois plus), le tout avec une population carcérale 7 fois plus nombreuse?"
 
 
Homeschooling en Californie : chronologie de 6 mois d'agitation.

- 28 février 2008 : A l'occasion d'un procès pour maltraitances ("child abuse")
au sein d'une famille créationniste de 8 enfants instruits "à la maison",
une décision de justice limite le droit au "homeschooling" (ou plus exactement, en rappelle les conditions d'exercice !) :
Seuls les parents possèdant les diplômes nécessaires seraient autorisés à pratiquer "l'école à la maison".

- mars 2008 : Toutes les ligues conservatrices sont sur le pied de guerre.
Et Arnold Schwarzenegger, suivi par le "ministre" de l'éducation de l'Etat,  les a aussitôt assurées de son soutien...
"This outrageous ruling must be overturned by the courts and if the courts don't protect parents' rights then, as elected officials, we will."

- 23 juin 2008 : Suite à un intense lobbying (mail-bombing, harcèlement des medias et des responsables politiques à quelques mois des élections),
la Cour d'Appel accepte de réexaminer sa décision du 28 février.
Après avoir auditionné les parties en présence,
elle dispose de trois mois pour confirmer ou infirmer sa lecture de la loi concernant le homeschooling.

- 8 août 2008 :la Cour d'appel dit que la loi californienne permet - n'interdit pas - sous certaines conditions, le home schooling
ce droit des parents pouvant être supprimé lorsqu’un enfant est "en danger".
Mais ... rappelle que la déclaration n'étant pas obligatoire, 
beaucoup de familles s'en dispensent, rendant de ce fait toutes statistiques comme tout "contrôle" parfaitement aléatoires. 
Et ... que la loi californienne a constamment, et depuis des décennies, été contournée et soumise à "d'"obscurs arrangements" !


Jesus Camp (voir ci-dessous) est maintenant fermé "pour quelque temps".
Ce qui n'exclut pas l'ouverture d'autres, ailleurs, du même genre....
Mais l'un des hystérico-prédicateurs présentés dans le film
a eu quelques ennuis  "(uncorrect) sex & drug"...
Comme un vulgaire et dangereux "soixanthuitard" !
Comment se fait-ce ?
Doux jésus...

"QUEL DOMMAGE QU'ON VA PLUS VERS L'ÉTÉ !"
Diffusée par la chaîne de télévision américaine CBS, "Kid Nation" :
une émission "inspirée" - dit-elle - par le célèbre roman "Sa majesté des mouches",
dans lequel des enfants "essaient de construire leur propre société sans la supervision d'adultes".
"There was no sex or drugs".
Ouf.
Just money...
Great, fantastic, fun !

Est-ce que vous voulez vivre comme les Américains ?
Avec une absence totale d'infrastructures urbaines, avec une misère urbaine extrême ?
Soyons sérieux. Vous ne voulez pas que Genève devienne le Bronx.
Vous n'avez évidemment pas envie de cela.
Aucun Européen n'a envie de cela.
entretiens avec Pierre Lévy, Alain Touraine, Jacques Neirynck, Philippe Breton et Joël de Rosnay.
(Blaise Galland, éditions Ellipse)

Autre paradis de la liberté d'instruction et du pluralisme scolaire : Québec, Canada
L'art d'utiliser les vides juridiques : Au Québec, la Loi sur l'instruction publique place les parents au-dessus de tout.
Ils sont les premiers éducateurs de leurs enfants. Les parents peuvent donc choisir la forme que prendra cette éducation.
Ce faisant, des centaines de parents choisissent de scolariser leurs enfants à la maison.
Il y a quatre ans, lorsque la secte des Raéliens avait annoncé faussement avoir cloné un être humain, le monde découvrait ainsi que le Canada,
où s'était réfugié au début des années 1990 le gourou Claude Vorilhon, dit Raël, était un havre de paix pour les tendances sectaires.
 


DES AMALGAMES GROTESQUES, disent-ils...
« Homeschoolers can be propagandized, even brainwashed, by parents who have no commitment to the values of a pluralistic society. The risk in promoting homeschooling is that we may promote bigotry and narrow-mindedness, too, meanwhile undermining an institution that could be vital to the battle against these forces - our public-education system »
"Les parents qui n'ont pas d'engagement envers les valeurs d'une société pluraliste peuvent faire de la propagande,
laver le cerveau de leurs enfants écoliers à la maison.
Le risque de promouvoir l'école à la maison est de promouvoir la bigotterie et l'étroitesse d'esprit,
tout en dénigrant une institution qui pourrait être vitale pour lutter contre ces forces - notre système public d'éducation."
D. Guterson, p.62   - Family matters: Why Homeschooling makes sense, 1992 - Harcourt Jovanovich Publishers.

("Les espoirs d'une conversion des coeurs en Amérique sont soutenus par deux nouvelles perles sociales.
Il s'agit de l'école à la maison et du mouvement pour la chasteté.")







Le nombre d'enfants "scolarisés à la maison" aux USA serait passé de 1,5 million en 2000 à près de 2,5 millions en 2006... pour des motifs aujourd'hui essentiellement religieux :
Faith fuels home education boom
This increase is due, in large part, to the rise of Christian homeschooling - parents' choosing to teach children at home from a Biblical point of view.
 

Ecole à la maison : des soutiens aux Etats-Unis
<<On apprend sur WorldNetDailyque l'association Home School Defense Fund s'est mobilisée la semaine dernière pour s'opposer aux deux amendements issus du rapport Fenech. L'association, créée pour défendre les familles américaines choisissant l'instruction à la maison, se consacre également de plus en plus à promouvoir la liberté d'instruction là où elle est menacée à travers le monde.
Le Home School Defense Fund a donc appelé ses dizaines de milliers de membres à contacter l'ambassade de France aux Etats-Unis - et s'attribue (c'est invérifiable - mais de bonne guerre) la paternité du rejet des amendements (en fait, seul le plus extrême des deux a été rejeté).
Quoi qu'il en soit... Thank you !>>

French Victory : HSLDA Helps Defeat 'Draconian' Legislation
 “The freedom of teaching is not threatened any more,” Le Collectif Pour la Liberté d’Instruction, an association of French homeschool advocates, announced on January 11, 2007. French homeschooling families won an important legal battle for their rights when two amendments to limit homeschooling were withdrawn from a bill in the French Parliament in early January.
 The French official told Klicka that they “were blindsided by the controversy brought to their attention by hundreds of phone calls and emails, so we quickly contacted Paris."
Les croisés américains du Home Schooling. Avocat du Home School Legal Defense Association (HSLDA), une association de Virginie, C.J. Klicka invite les partisans étrangers de l'école à la maison au combat. Son organisation est liée à l'église évangélique et c'est son église qui sert de relais en dehors des Etats-Unis pour promouvoir l'école en famille. ""Ne soyez pas satisfait du statu quo. Continuez à agir pour plus de liberté de telle façon que les parents puissent choisir les programmes et quand faire l'école à la maison. Nous ne voulons pas de contrôle gouvernemental".

"As of 2007, three small, non-religious [*]  homeschool groups exist in France. They have formed a leadership working group and that group is in contact with the Home School Legal Defense Association."

[*] "small", oui. Very.  Mais "non-religious" ?!!!
Scolarisation à domicile : encouragements au Vatican
    "Je voudrais vous remercier pour votre initiative d'instruction catholique à la maison, qui ouvre de nouveaux horizons pour la famille. J'admire réellement les parents, les mères et les pères, qui assument ce grand engagement et ne se contentent pas de donner à leurs enfants la nourriture pour leur corps et leur bien-être physique, mais aussi toute la formation nécessaire pour leur esprit et l'instruction dans la Foi catholique, qui, avant d'être une doctrine, est l'exemple vécu par les parents eux-mêmes."  (Mgr Karl Josef Romer, Secrétaire du Conseil pontifical pour la Famille)

un projet de décret veut regrouper des écoles de communes rurales
au risque conduire à des fermetures

 Et pendant qu'au Sénat on parlait du sexe des anges,
(réforme de la "protection de l'enfance")
l'amendement Seillier (MPF) vole à la rescousse des écoles "familiales" dites "indépendantes" :
("/.../ Il est donc nécessaire de permettre aux familles qui le souhaitent, vivant dans un proche environnement,
de se regrouper pour organiser l'instruction à domicile de leurs jeunes enfants. /.../ ")
= tout bénéf. pour le medef
... et d'autres :


Pour le président du Front national (FN),
il y a deux catégories d'enfants qui naissent sur le territoire français, ceux des familles françaises "de souche" et les autres. Il propose d'encourager la naissance de petits "Français de souche" en leur réservant les allocations familiales qu'il promet de "revaloriser et d'indexer sur le coût de la vie".
Il désire créer "un revenu parental" pour "les mères ou les pères de famille" qui désirent élever leurs enfants à la maison.

"le seul quotidien de la presse nationale et chrétienne" N°6252, 12 01 07 - <</.../Notons d'emblée la nouveauté introduite dans le texte par les députés contre la volonté de Philippe Bas: il s'agit de l'amendement limitant à deux le nombre de familles qui peuvent s'associer pour assurer l'instruction de leurs enfants. C'est une atteinte très grave à la liberté de choix de l'enseignement et une mesure dramatique pour les groupes de familles qui, voulant échapper au sectarisme et à la faillite de l'école officielle, choisissent de créer des petites structures parentales qui ne sont pas soumises aux contraintes beaucoup plus lourdes de la création d'une école hors contrat. /.../ Sachez pour le moment qu'une association, www.lesenfantsdabord.org  a lancé une pétition contre ces atteintes, déjà consommées ou attendues, aux droits des parents. /..."
"/.../D'autant qu'elle est menacée. En tout cas en Europe puisque certains Lander allemands, avec la bénédiction de la justice européenne qui n'y voit nulle négation du droit des parents, imposent déjà l'école obligatoire. En attendant de nous intéresser prochainement non au droit de l'école à la maison mais à son opportunité, il faut signaler le grand mouvement américain du home-schooling par lequel de nombreux parents catholiques, souvent en réseau, échappent au désastre de l'enseignement aux Etats-Unis. Un mouvement qui a reçu l'enthousiaste bénédiction du Conseil pontifical pour la famille /.../ " >>
 

CHÈQUE-ÉDUCATION ?
Dans le "privé", on a aussi son réseau d’écoles convenables, mais pas toutes sous contrat d’association, ce qui occasionne des frais.
Pour réparer cette entrave faite au « libre choix », et à l’égalité, des familles, on y promeut, encore assez mollement en France, le chèque-éducation.
Le tableau récapitulatif des propositions pré-électorales 2002 n’était pas très encombré par le chapitre sur l’éducation ;
on y notait toutefois la présence du chèque-éducation dans trois cases : celle du F.N., du M.P.F. et du CNI/CNIP.

2007 : Lepen -  "il permettra, par la mise en place du chèque scolaire, le libre choix de l’école à tous les parents. La carte scolaire sera progressivement supprimée. /.../ Le chèque scolaire prendra en charge les salaires des personnels hors enseignants (qui ne sont pas pris en charge par l’État) des 10 000 établissements de l’enseignement privé sous contrat. C’est le seul surcoût engendré puisque ce dispositif, indépendamment du rétablissement de l’égalité d’accès entre Public et Privé sous contrat, doit avant tout permettre aux parents du Public de choisir, pour leurs enfants, l’établissement qu’ils jugeront le meilleur." (Programme "Education formation") -  (Discours sur l'école, Dijon)

2007 - Villiers - Supprimer la carte scolaire pour permettre aux familles de choisir l’établissement de leur(s) enfant(s). Instituer la liberté scolaire."

USA 2008 : "dans le Milwaukee, il n'y a pas eu de miracle" (Sol Stern).
L'un des plus fervents promoteurs du chèque-éducation aux USA, Sol Stern, vient de faire brusquement volte-face
en affirmant, constats à l'appui, que le voucher n’avait pas du tout amélioré le système public.
Depuis une bonne vingtaine d'années, le "chèque éducation" (ou "bon scolaire") - en anglais "voucher" -
fait partie d'un blabla consensuel et yakaiste au sujet des indispensables réformes, "simples, urgentes et radicales", du système scolaire.
Après avoir depuis longtemps réclamé, soutenu et contribué au développement des vouchers et des charter schools,
Sol Stern pointe les défauts et les insuffisances du voucher. Il cite, entre autres, l’expérimentation de Milwaukee,
première ville aux États-Unis à adopter, en 1990, un programme chèque éducation.

Suite au récent rapport parlementaire sur les sectes, intitulé "L'Enfance volée",
les parlementaires ont voté un amendement qui encadre plus étroitement l'instruction à domicile,
parfois noyautée par des prosélytes,
(quelques échantillons dans cette page...)
en la limitant aux enfants d'une seule famille.

Le "homeschooling" aux USA.

Parfois les parents "homeschoolers" ont à coeur les intérêts de leur enfant ou n'ont pas le choix, et dans ces cas-là ça se passe plutôt bien pour les enfants, mais dans une majorité des cas l'intérêt de l'enfant est subordonné à la cause défendue par les parents, et notamment sauver des âmes en formatant des esprits.

Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier, mais ne pas se leurrer non plus : les intérêts financiers du sauvetage des âmes menacées sont beaucoup plus puissants que les intérêts de parents individuels pour l'éducation et l'épanouissement de leur enfant.

Pour se faire une idée du contenu ou de l'idéologie des "sauveurs d'âmes", voir le documentaire Jesus Camp
 
 

Sortie en France : 18 avril 2007


"A la colo de Jesus"
"Vacances" (été 2005) à Kids on Fire, un camp évangélique pentecôtiste dans le Dakota du Nord. 
 

Plongée au coeur des évangéliques américains
Et dans un pays où près de deux millions d'enfants sont autorisés à suivre l'école à la maison, des parents évangéliques ont toute liberté de leur enseigner le créationnisme comme une science exacte et de leur expliquer que les théories darwiniennes ne tiennent pas la route.

Jesus Camp, dirigé par Heidi Ewing et Rachel Grady (The Boys of Baraka), suit Levi, Rachael, Tory et un certain nombre d’autres enfants en bas âge dans les colonies de vacances “Kids on Fire” (les gamins en feu) du pasteur Becky Fischer, au lac Devil, Dakota du Nord, où ces enfants, parfois âgés de 6 ans seulement, apprennent à devenir des soldats chrétiens consacrés dans l’armée de Dieu.

Le film suit ces enfants dans le camp pendant qu’ils rectifient leurs cadeaux prophétiques et sont enseignés de la façon de ramener l’Amérique au Christ. Le film est un premier regard sur un camp d’entrainement intense, qui recrute des enfants chrétiens “born-again” pour les faire devenir une part active du futur politique de l’Amérique. 

(Pour lancer ou revoir le clip video, il suffit de cliquer sur "actualiser" de votre navigateur. A certaines heures, le serveur du clip semble assez surchargé ... même ici !)



(version sous-titrée en français)

Jésus revient...

Des enfants qui attendent de recevoir la parole divine, et s'agitent, en transes, comme possédés, quand l'esprit-saint parle en eux; des mômes qui maudissent Harry Potter - parce qu'un héros sorcier est une chose sacrilège; des gamins qui vénèrent le leader de leur pays, et embrassent son effigie en carton... Non, on n'est pas dans une madrassa au Pakistan, mais dans un "summer camp" du Nord Dakota, aux Etats-Unis.

Il s'agit d'un documentaire saisissant, Jesus camp, réalisé par deux cinéastes, Heidi Ewing et Rachel Grady, qui ont suivi l'éducatrice prosélyte d'une église évangéliste américaine, Becky Fisher, dans son travail d'embrigadement quotidien (dans un bled du Missouri) et estival (dans le "camp de Jésus" en question). Pas de commentaire ; les images, terrifiantes, de décervelage parlent d'elles-mêmes : c'est l' équipe d'éducateurs chassant le démon des ordinateurs, micros et autres équipements qui serviront durant le stage d'été; c'est une petite fille de 9 ans qui écoute du hard-rock chrétien et cherche un métier où elle pourra convaincre les gens d'épouser la voie du seigneur; etc.

Intelligemment, le seul contrepoint du film - qui d'une certaine manière nous laisse la liberté de juger ce qu'on voit à l'écran - vient d'un avocat célèbre aux Etats-Unis, Mike Papantonio, qui attaque l'obscurantisme, en constante progression dans son pays, dans une émission de radio : il est lui-même chrétien, mais ne retrouve aucune des valeurs de sa foi dans ce lavage de cerveau généralisé. Les chiffres qu'il donne sont saisissants : un quart de la population américaine serait désormais composée de "reborn christians", ces croyants que le seigneur a visités - là plupart du temps avant l'âge de 13 ans - et qui ont fait de leur foi un mode de vie. Un certain nombre d'entre eux refusent d'envoyer leurs enfants dans les écoles, publiques ou privées, et leur prodiguent eux-mêmes un enseignement où le créationnisme - cete réfutation du darwinsime - est en bonne place. "Les enfants ! Une génération clé pour notre pays, dit sans honte Becky Fisher. C'est entre sept et neuf ans qu'ils sont le plus réceptifs à notre enseignement."

Mike Papantonio n'a pas tort en parlant d'une armée (du Christ) en train de livrer une "guerre culturelle"... 80% des Evangélistes ont soutenu Bush, et le président de l'Association des Eglises Evangélistes, Ted Haggard - interviewé dans le film - s'entretient tous les lundis avec le président et son entourage. Parents et enfants du Jesus Camp forment ainsi une escouade de militants dociles. Par exemple "Pro-life", comme on dit aux Eats-Unis, c'est-à-dire contre l'avortement. Pendant le tournage de ce documentaire, toute la comumnuauté évangéliste attend que soit confirmée la nomination à la Cour suprême - sur proposition de Bush - du juge Samuel Alito, connu pour ses positions anti-avortement. On prie, on pleure, on manifeste  : les charmants bambins deviennent des fous de Dieu, militants fanatiques et décervelés...

Aux Etats Unis, même si cela a été imaginé au départ par des parents qui souhaitaient "déscolariser" leurs enfants,  environ 80% des enfants suivent un programme ultra-religieux.

J'ai eu la chance de travailler avec l'un des spécialistes du phénomène homeschooling. 
C'est ainsi que j'ai appris qu'il avait été complètement récupéré par les parents intégristes qui trouvaient les écoles chrétiennes trop "libérales" (liberté de pensée) et pas assez centrées sur une vision du monde "biblique". 
En outre, cela permet d'occuper les femmes qui dans ces familles sont censées rester au foyer. 

Aux E.U., même si cela a été imaginé au départ par des parents qui souhaitaient "déscolariser" leurs enfants,  environ 80% des enfants suivent un programme ultra-religieux. (*) 
Il existe toutes sortes de magazines pour les parents, que l'on trouve dans les bibliothèques municipales où les enfants homeschooled (religieux ou pas) passent beaucoup de temps.
 Honnêtement j'ai essayé d'en lire mais j'ai eu la nausée au bout de 10mn. 
Les enfants ont généralement un très bon niveau scolaire, puisque leur formation est personnalisée et fondée sur l'accès à l'écrit.

Evidemment d'un point de vue esprit critique, qu'on soit "homeschooled" ou élève d'une école intégriste, on est loin du compte. 
Mais les enfants intégristes peuvent continuer leurs études dans des universités intégristes suivies d'études de droit ou de commerce elles aussi intégristes, comme cela ils n'ont jamais à se remettre en question. 
Et question formation de l'esprit critique, beaucoup de cours de l'école américaine publique sont loin du compte aussi.... (les enseignants sont embauchés par la ville, donc ils ne peuvent pas faire de vagues au cas où une opinion déplairait à quelqu'un dans la classe.)

Il existe en gros trois formes de homeschooling:
. protestation contre la "décadence humaniste" de la société = intégristes chrétiens
. protestation contre le consumérisme de la société américaine = profs, bobos, intellos
. protestation contre le niveau de l'école locale et refus/impossibilité d'inscrire dans une école privée = un peu des deux groupes ci-dessus

A savoir : il n'y a pas de 'dérogation' possible.
On va dans l'école de son quartier, point, sauf dans les très grandes villes qui ont des écoles spécialisées avec tests d'admission. Donc si l'école ne "convient" pas, les parents n'ont le choix qu'entre une école privée (le 'sous contrat' n'existe pas, donc ça coûte au moins 1000 dollars par mois) et le homeschooling
Vous trouvez qu'une école primaire avec 900 enfants, c'est trop grand ? 
Tant pis pour vous. 
Vous pensez que votre enfant devrait avoir droit à des récréations? 
Désolé, l'école n'en propose pas. 
Vous accepteriez de mettre votre enfant dans une école où les chatiments corporels (coups de bâton) sont utilisés - cas fréquent dans la moitié du pays ? 
Si non, voila, vous êtes des parents "homeschoolers".

Il y a aussi un petit groupe de parents "homeschoolers" parce que leurs enfants ont des besoins particuliers :
Quoique les écoles américaines aient l'obligation légale de donner à chaque enfant ce dont il a besoin, qu'il soit autiste, aveugle, atteint du syndrome de Down, ou "présentant des problèmes graves de comportement", certaines écoles n'ont pas le budget, notamment pour le personnel. 
(Honnêtement, les écoles font de gros gros efforts pour intégrer tous les enfants; de ce côté-là c'est assez triste en France.) 
Sans compter les élèves qui ont été renvoyés parce qu'ils avaient apporté des armes à feu à l'école donc sont "homeschooled" de force; ils n'ont droit qu'à une heure par jour (voire par semaine) avec un tuteur mais sont obligés d'être chez eux aux heures scolaires.

Les écoles américaines peuvent être très dures pour les enfants non-conformistes, donc le "homeschooling" est aussi une solution pour eux: enfants de familles athées, adolescents homosexuels ou considérés comme tels, enfants qui s'intégrent mal et se font maltraiter... 
Le homeschooling devient alors un recours, une protection de la part de parents qui ne savent pas quoi faire pour protéger leur enfant.

Il y a même des parents qui décident de "homeschool" leurs enfants parce que l'instit a repéré des bleus suspects... (Ben oui, dans la Bible on dit "qui aime bien châtie bien" et l'instit. attaque leurs convictions religieuses !)

Tout un système a été mis en place pour que ce soit vraiment une forme d'école parallèle. 
On a la crainte que les enfants deviennent asociaux, ne puissent s'entendre avec les autres: pour que les enfants ne soient pas coupés des autres ils font plein d'activités, souvent organisées par les églises, qui aux USA sont comme des MJC françaises (avec terrains de jeux, piscine, grandes salles pour les cours de caté); ils passent beaucoup de temps dans les bibliothèques, et les districts scolaires n'ont pas le droit d'exclure les enfants "homeschooled" des programmes extrascolaires donc de 15h00 à 17h30, ils peuvent faire du sport ou participer à des clubs avec les enfants de l'école publique. 
Donc ces enfants ont droit à un programme scolaire particulier, comme du temps des précepteurs, avec des activités à côté. 
Certains enfants sont très épanouis parce qu'ils gèrent leur temps et "perdent" moins de temps dans des activités stupides (équivalent du coloriage - comme le programme scolaire est pensé pour l'enfant "moyen", la moitié des enfants "tuent le temps" en classe puisqu'ils sont plus rapides.)

Dans les familles intégristes, l'on apprend la Bible par coeur verset par verset, on fait des maths en comptant les talents ou les âmes sauvées par de courageux missionnaires, on fait des expériences "scientifiques" pour "prouver" que la prière aide la guérison du rhume, et où la littérature est confinée aux auteurs chrétiens (pour ne pas se voir reprocher le racisme, on s'assure qu'il y a des chrétiens de toutes les couleurs et des auteurs classiques de différents pays. 
Par exemple, on va lire Chateaubriand ou Boileau mais pas Voltaire, mais on a fait un auteur français.) 

A savoir que dans le Sud, la période dite de "l'intégration" (illégalité de la ségrégation dans les années 1970) a vu fleurir des écoles chrétiennes intégristes où comme par hasard tous les élèves étaient blancs. 
"Hélas", comme la diversité des publics est obligatoire et toute pratique disciriminatoire mènerait à la fermeture de l'école, les "petits blancs" ont vu leurs écoles "envahies" par les "singes" et en ont retiré leurs povreu petits. 
D'où le homeschooling chrétien du Sud, pas joli-joli dans les motivations.

Dans le Nord-Est et dans les villes universitaires, il s'agit parfois de parents qui refusent les diktats de la loi Bush "no child left behind" ("Aucun enfant sur le carreau"). Celle-ci impose des QCM à outrance à tous les enfants du CE1 à la 5e scolarisés dans le public. Si l'école n'améliore pas ses résultats et ne fait pas en sorte que les enfants de familles défavorisées s'améliorent en proportion des autres, l'école est fermée et les enseignants renvoyés. Le résultat c'est qu'on a carrément supprimé les récrés dans 40% des écoles primaires et presque tous les collèges pour les remplacer par des entrainements quotidiens aux QCM.
 

H.G.
(enseignante aux USA)

(*) cf statistiques publiées en 2003 par 
l'Institute of Education Sciences U.S. Department of Education 
...La "diversité" des motifs invoqués pour le choix du homeschooling peut aisément aboutir aux "80% suivant un programme ultra-religieux".
D'autant que ces "programmes" sont largement diffusés, en symbiose avec le courant créationniste en expansion, 
et ... dans un pays dont le président prête serment sur un exemplaire de "la bible" (l'une des 2000 versions/traductions disponibles sur le marché !).
POUR LA LIBERTE D'INSTRUCTION
disent-ils ...

Sainte Alliance du "Libéralisme" et de "La-Bible" réunis,
versions Brutes de Brut made in u.s.a.

De petits groupes, clubs, associations, "collectif pour la liberté d'instruction"
(auxquels adhèrent ponctuellement quelques centaines de parents pratiquant, en France, l'école, l'instruction, l'éducation, à la maison, à domicile, en famille, avec ou sans cours à distance,
bref soyons modernes et tendance, le homeschooling),
- et au nom de la "liberté d'instruction, de conscience", des "droits-de", et de la sainte-Famille -
ont réagi en choeur, avec cris d'orfraies et rifs d'harmoniums,
au vote de l'article 9 de la loi "prévention délinquance"
puis au rapport 2006 de la commission sur l'influence des sectes :
communiqué, pétition mytho-mégalo-parano, et questions alarmistes sur divers blogs.

Avec comme effet - quelle surprise -  le "soutien" affiché 
de mouvances ultra-conservatrices,
lobbies sectaires et cathos intégristes,
le non-vote du rapport "Fenech", par M. Vanneste, 
l'un des 30 membres de la commission,

... et l'appui des commandos 
de la Home School Legal Defense Association (HSLDA)

C.J. Klicka invite les partisans étrangers de l'école à la maison au combat.
Son organisation est liée à l'église évangélique
et c'est son église qui sert de relais en dehors des Etats-Unis pour promouvoir l'école en famille :
"French Homeschoolers Need Your Help Immediately !"

French Victory : HSLDA Helps Defeat 'Draconian' Legislation
 “The freedom of teaching is not threatened any more,” Le Collectif Pour la Liberté d’Instruction, an association of French homeschool advocates, announced on January 11, 2007. French homeschooling families won an important legal battle for their rights when two amendments to limit homeschooling were withdrawn from a bill in the French Parliament in early January.
 The French official told Klicka that they “were blindsided by the controversy brought to their attention by hundreds of phone calls and emails, so we quickly contacted Paris.

Les croisés américains du Home Schooling. Avocat du Home School Legal Defense Association (HSLDA), une association de Virginie, C.J. Klicka invite les partisans étrangers de l'école à la maison au combat. Son organisation est liée à l'église évangélique et c'est son église qui sert de relais en dehors des Etats-Unis pour promouvoir l'école en famille. ""Ne soyez pas satisfait du statu quo. Continuez à agir pour plus de liberté de telle façon que les parents puissent choisir les programmes et quand faire l'école à la maison. Nous ne voulons pas de contrôle gouvernemental".

Intéressant.
C.q.f.d. ?



Les lois "Prévention de la délinquance" (Article 9)
et "Réforme de la protection de l'enfance" (art. 22)  ont été adoptées par l'Assemblée Nationale le 22 février 2007.

Décrets et circulaires d'application : à suivre...



    l'article 9 de la loi "prévention délinquance"

mercredi 29 novembre : après le Sénat,
les députés ont adopté l'article 9 de la loi prévention délinquance
prévoyant, entre autres,
le contrôle des enfants inscrits à des cours par correspondance.
"Les enfants soumis à l'obligation scolaire qui reçoivent l'instruction dans leur famille
[ y compris dans le cadre d'une inscription dans un établissement d'enseignement à distance ]
sont dès la première année, et tous les deux ans, l'objet d'une enquête de la mairie compétente,
uniquement aux fins d'établir quelles sont les raisons alléguées par les personnes responsables,
et s'il leur est donné une instruction dans la mesure compatible avec leur état de santé et les conditions de vie de la famille. (...)"
Les députés ont adopté le 5 décembre par 340 voix contre 163 en première lecture 
le projet de loi de prévention de la délinquance.
L'UMP a été la seule voter pour son adoption. La gauche s'est prononcée contre 
et la plupart des députés UDF se sont abstenus.

Le Sénat a adopté ce texte en seconde lecture le 11 janvier 2007.

"M. Jean-Christophe Lagarde – S’agissant de l’ensemble de l’article 9, le groupe UDF reste très circonspect, et défavorable à l’idée que chaque maire crée son propre fichier, une logique plus globale devant à nos yeux être retenue. Par ailleurs, et même si le sujet nous éloigne de la prévention de la délinquance, nous souhaiterions que soit envisagée, au cours de la navette, la possibilité de communiquer aux maires les fichiers de la CAF relatifs aux enfants de moins de deux ans, de manière à ce que les communes puissent préparer leur scolarisation à l’école maternelle dans de meilleures conditions. S’il est un fichier dont les maires auraient besoin, c’est bien celui-là !"


 (Article 9)
     Le Code de l'éducation est ainsi modifié : 
 - 4°) Dans la première phrase du premier alinéa de l'article L. 131-10, après les mots :«l'instruction dans leur famille »,sont insérés les mots :«, y compris dans le cadre d'une inscription dans un établissement d'enseignement à distance, ».



  Réforme de la Protection de l'enfance (art. 22)
l'Assemblée nationale a créé un nouveau titre IV dans le présent projet de loi, consacré à l'enseignement.
<</.../ - Tout en reconnaissant que la possibilité laissée aux familles de choisir l'instruction à domicile est une modalité essentielle de la liberté de l'enseignement, elle a souhaité encadrer cette pratique, afin de limiter autant que possible son instrumentalisation par les mouvements sectaires. Le texte prévoit en conséquence une limitation à deux du nombre de familles autorisées à donner en commun une instruction à domicile à leurs enfants.
Si votre commission approuve les objectifs poursuivis, elle constate que cette limitation est en réalité moins rigoureuse que celle appliquée par la jurisprudence de la Cour de Cassation qui considère que l'enseignement domestique doit concerner exclusivement les enfants d'une même famille ; au-delà, les parents doivent se soumettre à la législation sur les établissements scolaires hors contrat. Elle vous proposera donc de consacrer par la loi cette jurisprudence. /.../>>

au Sénat, le 13 février :

M. le Rapporteur :
"Si nous adoptons le sous-amendement, 
nous allons envoyer un message extraordinaire :
il suffira de s'installer en montagne pour se soustraire à la loi et à la circulaire de 1999. 
Nous pouvons au contraire développer un service public adapté. 
Je souhaite le retrait du sous-amendement."
L'amendement 6 est adopté, ainsi que l'article 22, modifié.

Article 22 (nouveau)
Le quatrième alinéa de l'article L. 131-10 du code de l'éducation 
est complété par une phrase ainsi rédigée :


 « Il vérifie notamment que l'instruction dispensée au même domicile 
l'est pour les enfants d'une seule famille. »

La commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale 
a approuvé mardi 13 février, sans modification,
le projet de réforme de la protection de l'enfance, adopté la veille par les sénateurs.

Adoption définitive du texte par les députés le 22 février 2007.


    Les défenseurs de la Liberté (d'Instruction, etc...) 
- les "libertaires" en somme ?!   Non ?  - 
s'insurgent :
 

, "le seul quotidien de la presse nationale et chrétienne" (N°6275, 14 02 07)
"La fin des écoles familiales 
Sans faire de bruit, dans la discrétion feutrée d'une assemblée de sages, le Sénat vient de mettre fin à l'une des dernières libertés concrètes d'éducation restant aux familles qui veulent faire échapper leurs jeunes enfants au décervelage et au pourrissement organisés par l'Education nationale. 
En adoptant en deuxième lecture, jeudi soir, le projet de réforme de la « protection de l'enfance »,
le Sénat a mis fin à la possibilité de scolariser à domicile les enfants de plusieurs familles."

Le "Collectif Pour la Liberté d'Instruction" : "L'amendement n° 6 a été adopté : L'INSTRUCTION EN FAMILLE EST LIMITEE AUX ENFANTS D'UNE MEME FAMILLE ! "

Caelum et Terra : "C’est à raison que Jeanne Smits estime qu’une liberté fondamentale disparaît ainsi, sans éveiller la moindre réaction. Au moins, apparente. Je sais pour ma part qu’il y a eu des tentatives pour arrêter le mouvement. En vain, semble-t-il !"


rapport 2006 de la commission sur l'influence des sectes

"L'enfance volée. Les mineurs victimes des sectes"
la commission d'enquête "relative à l'influence des mouvements à caractère sectaire
et aux conséquences de leurs pratiques sur la santé physique et mentale des mineurs",
(Georges Fenech, président -  Philippe Vuilque, rapporteur),
a adopté 50 propositions
(concernant notamment  les conditions d'instruction/scolarisation 
et le contrôle médical)

Elle a travaillé à partir des témoignages d'anciens adeptes, de fonctionnaires en charge de l'enfance, de magistrats, d'un pédopsychiatre, etc et a mis en exergue les méfaits de l'endoctinement et de l'enfermement psychologique.
Elle insiste particulièrement sur les conditions de scolarisation et sur le suivi médical (profil psychologique, accès ou non aux transfusions sanguines et à la vaccination).

Les 50 mesures proposés concernent aussi bien l'éducation (redéfinition des critères autorisant l'instruction à domicile, contrôle des organismes d'éducation à distance), la santé publique (contrôle médical scolaire systématique quel que soit le type de scolarisation des enfants, unification des sanctions pour refus de vaccination des enfants, prise en charge des sortants des sectes, définition des "bonnes pratiques des psychothérapeutes), l'Intérieur (prendre davantage en considération l'intérêt de l'enfant dans le statut des associations cultuelles), la Justice (droits des grands parents, sanction de l'enfermement), etc...

« On laisse prospérer des écoles sans existence juridique »
 Il est reproché à l'Éducation nationale de ne s'intéresser qu'aux acquis fondamentaux lors des contrôles effectués sur des mineurs non scolarisés dans des structures sous contrat. Et de passer outre la loi de 1998, dite loi Royal, qui stipule que le contrôle doit aussi porter, comme le précise Georges Fenech, « sur l'épanouissement de la personnalité de l'enfant ». « L'Éducation nationale a le devoir de vérifier que ces enfants acquièrent bien les savoirs de la citoyenneté, susceptibles de leur constituer un esprit critique, ouvert sur le monde, éclairé et libre.».

A l'Éducation nationale, Pierre Polivka, inspecteur général et délégué à la Miviludes,
précise que «les dérives sectaires dans le réseau sous contrat ont largement diminué depuis 1998».
Mais «de fortes présomptions sectaires pèsent désormais sur une floraison d'instituts privés d'enseignement à distance ou de soutien scolaire».

sectes et homeschooling : près de Pau, 18 enfants coupés du monde dans une communauté biblique
qui se retranche derrière le droit de scolariser les enfants à domicile, ce qui est légal.
La communauté de Tabitha's Place, également connue sous le nom d'"Ordre Apostolique",
fait partie du mouvement fondamentaliste américain Communauté du Royaume du Nord-est des Frères de Plymouth,
dont les membres affirment suivre strictement la Bible.

Si les textes autorisent l'enseignement dans les familles,
la commission d'enquête (créée le 28 juin 2006)
relative à l'influence des mouvements à caractère sectaire
et aux conséquences de leurs pratiques sur la santé physique et mentale des mineurs
sait déjà qu'elle réfléchira à une mesure contre la possibilité des communautés à créer leur propre école. (rapport rendu le 19 décembre 2006).

(Deux commissions d´enquête sur les sectes s´étaient déjà constituées sous les deux précédentes législatures et avaient rendu des rapports : Alain Gest et Jacques Guyard, 22 décembre 1995  -  Jacques Guyard et Jean-Pierre Brard, 10 juin 1999)


AU NOM DE LA LIBERTÉ RELIGIEUSE
Les sectes, cheval de Troie des Etats-Unis en Europe
Pour les sectes, l’intérêt de ce combat paraît évident : s’implanter dans l’éducation au niveau européen et disposer, comme aux Etats-Unis, d’écoles sans aucun contrôle de l’Etat, 
c’est l’assurance d’un recrutement plus large et plus solide,
car intégré à la construction culturelle et psychologique des individus.
 

  Quel est le véritable message des chrétiens évangéliques conservateurs ?
Les raisons de l’engagement politique des évangéliques américains : la défense de la morale traditionnelle et des valeurs chrétiennes.
Détour par Lynchburg, patrie de de la droite chrétienne. 
Et revue de détail de leurs thèmes de prédilection : refus de l’avortement et du mariage gay, la prière à l’école et le «home schooling» (l’école chez soi) ou le soutien à Israël.

Les croisés américains du Home Schooling.
Liée à l’église évangélique : la "Home School Legal Defense Association"
"Ne soyez pas satisfait du statu quo. 
Continuez à agir pour plus de liberté de telle façon que les parents puissent choisir les programmes et quand faire l'école à la maison. 
Nous ne voulons pas de contrôle gouvernemental".

Avocat du Home School Legal Defense Association (HSLDA), une association de Virginie, C.J. Klicka invite les partisans étrangers de l'école à la maison au combat.

Son organisation est liée à l'église évangélique et c'est son église qui sert de relais en dehors des Etats-Unis pour promouvoir l'école en famille. 

Education Week présente cette croisade et ses difficultés. 
Ainsi en Allemagne où les missionnaires évangélistes se heurtent à une loi fédérale 
qui interdit l'école à la maison.
 

  4000 Québécois fréquentent des écoles "clandestines" pentecôtistes.
Les écoles pentecôtistes enseignent notamment le créationnisme.
L'État n'opère aucune distinction entre les Églises et il suffit à ceux qui désirent fonder une nouvelle religion de remplir un formulaire pour la faire connaître comme société à but non lucratif, et obtenir les intéressantes déductions fiscales qui accompagnent ce statut. 
Il y a quatre ans, lorsque la secte des Raéliens avait annoncé faussement avoir cloné un être humain, le monde découvrait ainsi que le Canada, où s'était réfugié au début des années 1990 le gourou Claude Vorilhon, dit Raël, était un havre de paix pour les tendances sectaires

Mission de l'Esprit-Saint : Le ministre défend l'école à la maison
Le ministre de l'Éducation du Québec, Jean-Marc Fournier,
défend la stratégie de compromis qu'il a adoptée face à la Mission de l'Esprit-Saint,
un groupe religieux de la région de Joliette dont les 144 enfants sont éduqués à la maison.
 
 

   Des écoles "indépendantes", disent-ils ...
Carqueiranne : bataille autour d'un école traditionaliste

EPHRAIM (Communauté catholique des Béatitudes,Cours Agnès de Langeac ) :
La secte qui prospère avec la bénédiction de l'Eglise
A Autrey, dans les Vosges, une trentaine d'ados de 13 à 18 ans prient 
et se préparent à devenir la future élite de la communauté
 

Scolarisation à domicile : encouragements au Vatican
13 décembre 2006 - Une délégation des mouvements catholiques de scolarisation à domicile (dont le réseau Seton (*) qui regroupe 11.000 enfants) ont été reçus par plusieurs prélats du Vatican, qui leur ont adressé leurs encouragements. 
Mgr Karl Josef Romer, Secrétaire du Conseil pontifical pour la Famille (présidé par le Cal Trujillo), leur a notamment dit :
    "Je voudrais vous remercier pour votre initiative d'instruction catholique à la maison, qui ouvre de nouveaux horizons pour la famille. J'admire réellement les parents, les mères et les pères, qui assument ce grand engagement et ne se contentent pas de donner à leurs enfants la nourriture pour leur corps et leur bien-être physique, mais aussi toute la formation nécessaire pour leur esprit et l'instruction dans la Foi catholique, qui, avant d'être une doctrine, est l'exemple vécu par les parents eux-mêmes."

[ (*) Parmi les établissements conseillés par le réseau Seton : l'Ave Maria University   : Quelque 6000 étudiants sont attendus sur ce campus "sans péché" qui ne connaîtra ni préservatifs ou autre moyen de contraception, ni homosexualité, ni avortement. . Aux yeux de son fondateur, l’Ave Maria University doit devenir l’"académie militaire de la spiritualité". Elle est d’ailleurs dotée d’un généreux programme de bourses permettant de convaincre, éventuellement, des jeunes qui hésiteraient…]

    SOS Education en croisade pour le retour à l'école d'antan
Anti-Etat et anti-service public, ultraconservateur sur le plan des valeurs, 
SOS Education fait partie d'une mouvance autour de Liberté chérie...

Une nébuleuse idéologique très marquée
Certains reprochent parfois à SOS-Education d'être proche d'une nébuleuse où s'entrecroisent ultralibéralisme et extrême droite. Vincent Laarman, lui, ne veut en tirer aucune conclusion. Des noms, pourtant, reviennent : Contribuables associés, Institut pour la recherche sur les administrations publiques, Réseau Liberté, Conscience politique, Catholiques pour la liberté économique...
Les politiques ne s'affichent guère avec une association dont l'idéologie, à la droite de la droite, renvoie aux néoconservateurs américains.
 

"L'ÉCOLE A LA MAISON"
APPRENDRE SANS ÉCOLE, INSTRUCTION PARENTALE, EN FAMILLE, DESCOLARISATION ...
ou "L'ÉCOLE A LA MAISON"
En anglais, ça se prononce "homeschooling".
Né aux U.S.A.  dans les années 70 en même temps que celui des "free" ou "alternative schools",
ce mouvement n'a cessé de s'amplifier (avec le début des « années Reagan »…)
ainsi qu’en Grande Bretagne (avec le début des « années Thatcher » !).

Coïncidence ?


Alain Touraine : "/.../ C'est des questions de priorités. 
L’Etat, dans l'état actuel des choses, qu'est-ce qu'il doit faire ?
J’aurais quand même une attitude favorable à un financement public,
parce que je pense que l’Etat a essentiellement deux choses à faire.
La première, c’est d'être un agent du développement à long terme,
parce qu'il y a beaucoup de choses 
qui ne peuvent pas être couvertes par la recherche du profit,
parce que c'est trop aléatoire ou trop lointain
(pensez à l'école  primaire, par exemple: si c'est le privé qui le fait,
il y aurait beaucoup d'enfants analphabètes).
Et la deuxième chose, c'est d’assurer l'intégration sociale,
c'est-à-dire la sécurité sociale, lutter contre l'inégalité, redistribuer les impôts, etc.

 /.../ Est-ce que vous voulez vivre comme les Américains ?
Avec une absence totale d'infrastructures urbaines, avec une misère urbaine extrême ?
Soyons sérieux. Vous ne voulez pas que Genève devienne le Bronx.
Vous n'avez évidemment pas envie de cela.
Aucun Européen n'a envie de cela.

Ma réponse c'est: l’Etat-entrepreneur et reconstructeur, c’est terminé;
en revanche, l’Etat-réintégrateur, non seulement ce n'est pas terminé, 
mais cela revient au galop.
Et plus cela reviendra vite, mieux ce sera.

(En août 1996,
le sociologue Alain Touraine a démissionné du Haut Conseil à l’intégration,
dans une lettre adressée au premier ministre,
pour protester contre « la manière dont le gouvernement a répondu aux demandes des sans-papiers, et en particulier à l’acte courageux et désespéré des grévistes de la faim de l’église Saint-Bernard ».
Ce traitement du dossier « me semble moralement et politiquement inacceptable »)

... Autrement dit, doit-on se réjouir de vivre dans un État laïque ?
...Et il a eu la mauvaise surprise de constater que pour tous ces indicateurs sans exception, son propre pays, au demeurant le plus dévot de tous, réalise les plus mauvais scores, et même souvent de très loin.

LE GUIDE ANNUAIRE DES ECOLES DIFFERENTES

| Présentation | SOMMAIRE |
| Le nouveau sirop-typhon : déplacements de populations ? chèque-éducation ? ou non-scolarisation ? |
| Pluralisme scolaire et "éducation alternative" | Jaune devant, marron derrière : du PQ pour le Q.I. |
| Le lycée "expérimental" de Saint-Nazaire | Le collège-lycée "expérimental" de Caen-Hérouville|
| L'heure de la... It's time for ... Re-creation | Freinet dans (?) le système "éducatif" (?) |
| Changer l'école | Des écoles différentes ? Oui, mais ... pas trop !| L'école Vitruve |
| Colloque Freinet à ... Londres | Des écoles publiques "expérimentales" |
| 68 - 98 : les 30 P-l-eureuses | Et l'horreur éducative ? |