alternatives éducatives : des écoles différentes
| LE GUIDE-ANNUAIRE | Commande | Documentation | Présentation | SOMMAIRE |

I Une école différente ? Pour une société différente ? Qui n'en veut ?! I Des écoles différentes ? Oui, mais ... pas trop |
| L'heure de la... It's time for ... Re-creation | Appel pour des éts innovants et coopératifs |
I Obligation scolaire et liberté I |

Le collège pionnier et ... innovant de la maronne (Saint Martin Valmeroux)
Ouvert en 2001 sous l'égide de feu le CNIRS,
est fermé.

2013
école autrement, école alternative, école différente ...
Une autre école est-elle possible ?
 
 

Aujourd’hui, encouragés par les déclarations de monsieur Vincent Peillon, nouveau ministre de l’Éducation nationale, concernant les innovations pédagogiques, 
nous formons le projet d’un collège lycée alternatif à Aurillac. 
Nous ? Une équipe de parents et de professeurs volontaires qui souhaite qu’une autre école soit possible.
L’ESSAA : Établissement Scolaire Secondaire Alternatif à Aurillac, sera une structure centrée sur l’implication des enfants/adolescents dans l’établissement, la diversité des activités pédagogiques, 
et une relation profs/élèves/parents chaleureuse et bienveillante, dans l’esprit de la pédagogie Freinet. A noter que l’adjonction d’une école primaire à ce projet est à l’étude.
Vendredi 15 juin de 18h à 20 h, maison des association, salle 701, place de la paix, Aurillac
Présentation d’un projet de collège/Lycée Alternatif à Aurillac :
l’ESSAA "Pour une école créatrice d’humanité, ensemble, changeons l’école !".
Contact : cyrilleraynard@hotmail.fr  -  Sur Facebook : Cyrille Raynard Aurillac    -  Tel : 04 71 45 68 94

... nous rédigerons le dossier à l'issue de la réunion du 3 novembre. » Martial Benoist d'Etiveaud, parent d'élève, et Cyrille Raynard, professeur, évoquent de concert les avancées dans le projet de création d'un collège-lycée alternatif à Aurillac. Initié à la fin du printemps, suite aux propos favorables à ce type d'établissements et d'enseignement dits alternatif de Vincent Peillon, ministre de l'Éducation nationale, le projet a tranquillement pris le temps de mûrir au doux soleil de l'été...
... « Nous voulons un établissement ouvert qui puisse aussi accueillir des élèves avec des parcours atypiques », ou des intervenants extérieurs « comme La Manufacture pour la danse et la troupe du théâtre Béliâshe qui ont accepté le principe de participer au projet »...

Quelques autres "rubriques", parmi beaucoup d'autres, toujours d'actualité :
les rapports parents-profs, la maternelle à 2 ans, l'ennui à l'école les punitions collectives,  le téléphone portable, l'état des toilettes, le créationnisme...
 
 

Le droit d'apprendre
Ivan Illich dans Une société sans école
proposait, dès les années 70,
une réflexion radicale sur l'échec de l'enseignement à l'école.
Cette dernière, outil d'un Etat,
peut-elle être pensée aujourd'hui autrement
comme il le suggérait il y a trente ans ?


Alors, ayant à choisir en Fourier, le contempteur de la société moderne et de ses tares, le premier dénonciateur de l'économie marchande, des «crimes du commerce» et du libéralisme, il m'a paru que ce qui lui fournit le plus de prise sur la Civilisation en lui permettant d'en finir avec elle ou, du moins, d'envisager avec espoir cette fin, était l'éducation des enfants, à l'évidence un de ses points forts. 
(Vers une enfance majeure
Textes de Charles FOURIER sur l'éducation réunis et présentés par René Schérer)

LES "MODÈLES" ANGLO-SAXONS (aux pays du "care" ...):
(libertés, justice, santé, système scolaire, éducatif, marché de l'éducation, homeschooling...aux USA et en Angleterre)
AMERICAN WAY OF LIFE
BRITISH WAY OF LIFE
 
 

"A long terme, vous postulez, pour tous, non pas une « École parallèle »,
réaction actuelle à la législation sur l'obligation de l'instruction primaire, non pas une autre École,
mais bien autre chose que l'École."


amputez les enfants-adolescents du pouvoir qui leur revient dans l'Institution scolaire
- qui leur revient, du fait qu'ils y sont indispensables -
et, en les coupant de la réalité extérieure, en les renvoyant à leur seul monde intérieur,
vous les désocialisez, c'est-à-dire que vous les névrotisez.

 
Ré-ouverture du collège "pionnier" : en septembre 2010 ?en sept. 2011 ? 2012 ? ...
(Plaidée devant le Tribunal Administratif de Clermont-Ferrand le 12 mai 2010, jugement rendu le 27 mai.)

Le Rapporteur Public a conclu :
- au rejet du recours à l'encontre de la décision de l'inspecteur d'Académie du 16 mars 2009 en tant qu'elle n'équivaut pas en droit à une décision de fermeture du collège
- à l'annulation de la décision du Recteur d'Académie du 3 juillet 2009
- à l'annulation de la décision du Préfet du Cantal du 29 juillet 2009.

Début juin, il ne restait donc que quelques semaines (... avant la fermeture des bureaux ! ) pour que l'Académie fasse le nécessaire :
- recrutement d'une nouvelle équipe d'enseignants
- (ré)-inscriptions de quelques dizaines d'élèves.

En fait, le jugement du T.A. ne portait pas sur le fond, mais sur deux vices de forme :
- la modification du projet pédagogique du collège (fin de son caractère "expérimental") n'avait pas été soumis au C.A. du collège,
- le Préfet n'avait pas réuni le C.D.E.N. (Conseil Départemental de l'Education Nationale)

L'Académie n'a donc pas eu a attaquer ce jugement, se contentant de reprendre début août :
- un arrêté ôtant le caractère "expérimental" du collège,
- et un arrêté de fermeture
... après avoir réuni l'ancien C.A. du collège (une partie seulement : sans les membres élus !)

Forts de ces décisions,
- le Recteur a (re-) pris un arrêté supprimant le caractère "expérimental" du collège,
- le Préfet a réuni le C.D.E.N. pour prendre acte de cette décision du Recteur,
... Et le Conseil Général de rester sur sa position (si ce collège n'est plus "expérimental", pas d'opposition à sa fermeture).

Recteur et I.A. n'ont, à ce jour, pas donné suite aux demandes de R.V. de la part du Maire de St-Martin Valmeroux.
... Qui compte retourner au Tribunal Administratif en s'appuyant sur la parodie de réunion du C.A. du collège en l'absence des membres élus.
(Ceux-ci n'avaient été élus en 2008 que pour un an, et le collège étant fermé depuis la rentrée 2009 !)

20/08/2010
R. A.

 
"Depuis trente ans, tout ou presque a été expérimenté 
par l'éducation nationale."

Enfin, tant Oslo que les Gorguettes, démontrent que, si on joue franc-jeu avec les adolescents, le résultat dépasse les espérances.

Le C.E.S. n'a pas explosé dans une fuite en avant de revendications impossibles à satisfaire de la part des élèves:
le sentiment de leurs responsabilités a été permanent. C'est que, aussi, ils aimaient leur établissement, qui était devenu pour eux un lieu de vie.

Et non le lieu de mort, ce parking déshumanisé et déshumanisant, qu'il tend toujours plus à devenir aujourd'hui dans notre pays,
contre le vœu profond de la plupart de ceux qui y travaillent.



Ben oui ..."Presque  !"

QUESTIONS POUR UN PROJET

Des écoles, des collèges et des lycées différents, dans l'E.N. :
Des écoles publiques "expérimentales"

Et l'horreur éducative ?

Pluralisme scolaire 
et "éducation alternative"

Des écoles différentes ? 
Pourquoi ? Pour qui ?

L'heure de la... It's time for ... Re-creation

Freinet dans (?) le système "éducatif" (?)

68 - 98 : les 30 P-l-eureuses

Colloque Freinet à ... Londres

Jaune devant, marron ... : du P.Q. pour le Q.I.

Le nouveau sirop-typhon :
déplacements de populations ? Chèque-éducation ? ou non-scolarisation ?

Apprendre sans école
 ("Homeschooling",école à la maison, instruction à domicile, cours à distance...) :

"Les Enfants D'Abord" 
ou "MES Enfants d'Abord" ?!

BRITISH WAY OF LIFE

Le "modèle" anglo-saxon,  libéral  ... et blairo-socialiste...
 

  ÉCOLES ANGLAISES :
Discipline, rigueur et esprit compétitif sont les maîtres mots de la mutation mise en œuvre par le gouvernement travailliste..

   Royaume-Uni : L’uniforme discriminatoire
En imposant un fournisseur unique pour l’achat de l’uniforme, les écoles pratiquent une discrimination à l’encontre des élèves pauvres. 

  Directeur d'école en Grande Bretagne :
« Le métier a beaucoup évolué. Aujourd’hui, on est beaucoup plus responsable,
on a plus de pression, on nous demande plus de résultats. »

  Deux fois plus d’enseignants sont partis en retraite anticipée au cours des sept dernières années.

  35% des élèves de 11 ans ne savent pas lire.

  Un ado sur cinq ne peut situer son pays sur une carte.

  Ecoles publiques fermées aux pauvres.  Un rapport émis par ConfEd, (une association qui représente les dirigeants du secteur de l’éducation locale) dénonce le manque d’intégrité des processus d’admission dans certaines écoles publiques. Des réunions de "sélection" d’élèves sont organisées, durant lesquelles ne sont admis que les enfants "gentils, brillants et riches".  Ainsi, 70 000 parents n’ont pas pu inscrire cette année leurs enfants dans l’école de leur choix. En écartant les élèves issus de milieux pauvres, ces établissements "hors la loi" espèrent rehausser leur taux de réussite aux examens. 

   Selon l'OCDE, les écoles privées britanniques ont les meilleurs résultats au monde : FAUX !

  ... & Moins de pauvres dans les écoles primaires catholiques.

  Les écoles anglaises pourront être gérées par des "trusts".

  L’école britannique livrée au patronat.  En mars 2000, le Conseil européen de Lisbonne avait fixé comme principal objectif à la politique de l’Union en matière d’éducation de produire un capital humain rentable au service de la compétitivité économique. 

  Le créationnisme aux examens.

   "BAGUE DE VIRGINITE" : Une adolescente anglaise, fille d'un pasteur évangélique, perd son procès en Haute Cour.

  Grande-Bretagne : l'athéisme (bientôt ?) au programme scolaire

  Grande-Bretagne :Les sponsors au secours de l'école

  Empreintes digitales pour les enfants d'une école de Londres. Le Royaume-Uni réfléchit à la mise en place d’une loi pour la création d’un fichier national des enfants de moins de douze ans.

Naître et grandir pauvre en Grande-Bretagne  est encore plus pénalisant que dans d’autres pays développés.

  Un demi-million de «sans-logement». A Londres, un enfant sur deux sous le seuil de pauvreté.

  Un demi-million d'enfants britanniques travaillent "illégalement".

«tolérance zéro» et conditions de détention intolérables. Plus de dix milles jeunes délinquants britanniques sont emprisonnés.  «Le bilan du Royaume-Uni en terme d'emprisonnement des enfants est l'un des pires qui se puisse trouver en Europe.»

  Les frais très élevés d’inscription universitaire dissuadent les étudiants issus de familles modestes de s’inscrire en fac.

  De plus en plus d’étudiantes se prostituent ou travaillent dans l’industrie du sexe pour payer les frais d’inscription de leur université.

  Plus de 350 000 Britanniques ont quitté leur île en 2005 pour jouir d'une vie meilleure
Les jeunes Britanniques se voient vivre ailleurs.  Difficulté d' acquérir un logement, hausse de la fiscalité et indigence des services publics, en particulier les transports et le système de soins.

M. Ernest-Antoine Sellière, alors président du patronat français :« Je suis un socialiste britannique »

  Londres, paradis des milliardaires.

  Selon des rapports de l’ONU et de la Banque mondiale :  « Au Royaume-Uni, les inégalités entre riches et pauvres sont les plus importantes du monde occidental, comparables à celles qui existent au Nigeria, et plus profondes que celles que l’on trouve, par exemple, à la Jamaïque, au Sri Lanka ou en Ethiopie .»

  Grande Bretagne :  premier pays où chaque déplacement de véhicule sera enregistré.

  Les Britanniques inventent l'ultrason antijeunes.

   De plus en plus de mineurs hospitalisés pour des problèmes d'alcool. Le nombre de mineurs hospitalisés en Angleterre pour avoir trop bu a augmenté de 20% en un an.
 

Beuark.
Ségolène Royal rend hommage à la politique de Tony Blair.



AMERICAN WAY OF LIFE...
Rentrée sept. 2009 :
Le collège pionnier de la maronne (Saint Martin Valmeroux)
est fermé.
 
 
"bientôt"...

"Après une longue hibernation, le site du collège célèbre l'arrivée du printemps 2009 en s'offrant une mise à jour et un nouveau design."
"Réussir autrement... un collège public de l'éducation nationale ouvert à tous les jeunes de la sixième à la troisième.
Un collège d'une capacité de 60 élèves, à Saint Martin Valmeroux (Cantal), situé dans le Parc Naturel Régional des Volcans d'Auvergne, où l'on apprend les mêmes choses que dans un autre collège, où l'on prépare les mêmes examens, mais... autrement !
Ce collège accueille quelques élèves du secteur, mais ouvre largement ses portes aux élèves venant de toute la France, grâce à un internat/lieu de vie d'une trentaine de places.
Pour nous joindre consultez la page contacts dans le menu de navigation
Dans l'attente de vous rencontrer bientôt...

l'équipe educative du collège pionnier"
(site académique Clermont-Ferrand -  août 2009
et toujours en ligne le 1° avril 2010...et mi-août 2010 !)

Ouvert en 2001 sous l'égide de feu le CNIRS, dans les locaux d'un ancien collège fermé quelques années plus tôt, et rénovés pour l'occasion (internat, médiathèque) par la commune et le Conseil général, ce nouveau collège ("pionnier", "expérimental" ...) n'a cessé depuis de lutter pour sa survie.

Dès la fin de la première année, l'académie lui avait supprimé le statut de collège (d'EPLE : 'Etablissement Local d'Enseignement) en le rattachant administrativement comme annexe au collège de Mauriac. Après des années de bataille, ce statut d'établissement à part entière lui avait été redonné par la Cour d'Appel de Lyon à la rentrée 2007. Sans effet jusqu'en mai 2009.

... Mais suscitant deux semaines plus tard le débarquement de l'Inspection générale du ministère, qui rendait un "avis défavorable" et demandait au Conseil Général de prononcer sa fermeture ... qui l'avait alors refusée.

Janvier 2009 : l'E.N. annonçait alors la suppression des postes affectés à ce collège. 
La commune contestait cette décision et venait d'obtenir gain de cause, en juin, au Tribunal Administratif.

Le Conseil Général se prononçait fin juin pour le maintien d'un collège s'il devait rester "innovant". 
Mais pour sa fermeture dans le cas contraire. 

Quelques jours plus tard, le Préfet supprimait le caractère "innovant" (avec recrutement hors académie) de l'établissement.

La municipalité et l'association des parents d'élèves, déposaient alors un ultime référé auprès du Tribunal Administratif. 

Qui bottait magnifiquement en touche le 3 août, en leur donnant raison sur le fond, mais déclarant qu'un référé n'était pas justifié (trop tard pour la rentrée de septembre 2009, et ... trop tôt pour une très éventuelle rentrée 2010 !).

Sans affectation de postes d'enseignants - et les inscriptions d'élèves étant systématiquement refusées par l'académie depuis longtemps - sans réelle mobilisation (*) autre que locale, les portes du collège resteront donc fermées le jour de la rentrée.

20/08/2009
R.A.

(*)Il aurait peut-être fallu, au moins, l'équivalent de ces "80000 adhérents" ... pour réclamer publiquement sa non-fermeture...



A r c h i v e s  (2009)
Deux décisions importantes doivent se prendre 
concernant l'avenir du collège pionnier :

- Le 23 juin 2009, le tribunal de Clermont doit examiner le référé déposé 
par la municipalité et l'association des parents d'élèves, 
dénonçant une fermeture détournée de la part de l'Inspecteur d'académie.

- Le 26 juin, le Conseil général est invité par Mr le Préfet à se prononcer 
sur l'avenir du collège pionnier.



collège "pionnier" de  SAINT MARTIN VALMEROUX : 
dernières PORTES OUVERTES ...  avant fermeture ?

Alors pourquoi vouloir fermer une structure 
dont le seul danger est de permettre aux élèves de réussir ?


Nous persévérons depuis maintenant huit ans dans notre volonté de construire des alternatives à l'enseignement traditionnel en France. Tout simplement parce qu'il ne convient pas à tout le monde, adultes ou enfants, et que chacun à le droit à une diversité de propositions dans ce domaine comme dans les autres.

Cette ambition nécessite de démontrer à nos pouvoirs publics qu'une large part des citoyens de ce pays soutiennent ce genre d'initiatives.

C'est pourquoi nous renouvelons cette année, contre l'interdiction de l'Inspection d'Académie,

notre opération« Portes Ouvertes », le vendredi 29 et le samedi 30 mai.

Cette démarche s'inscrit aussi plus largement dans le devenir «compromis » de bien des services publics en milieu rural !

Toutes les énergies sont les bienvenues !

Contact:

- Christian Fournier, Maire de Saint-Martin Valmeroux
04 71 69 23 38 -mairie.saint-martin-valmeroux@wanadoo.fr
 
 

SOS service public d'éducation, école de proximité


AURILLAC
Education Collège 
« On fait de l'enseignement durable »
La Montagne -  samedi 30 mai 2009

 

Contre la volonté de l'Inspection d'académie à vouloir fermer le collège pionnier depuis plusieurs années, le collectif de soutien a décidé d'occuper les locaux, depuis vendredi, et a organisé, hier, des portes ouvertes sauvages.

L'inspecteur d'Académie n'a pas autorisé la tenue de portes ouvertes, comme dans tous les autres établissements du département. Alors les professeurs, les parents, les amis, tous réunis en un collectif de soutien, et le maire, ont décidé d'occuper le collège pionnier de Saint-Martin-Valmeroux, afin de permettre aux parents des futurs élèves de venir discuter avec l'équipe pédagogique, de rencontrer les élèves, de visiter les locaux et le site, et d'essayer de comprendre pourquoi le Rectorat, via l'Inspection d'Académie, s'obstine à vouloir fermer cet outil de formation, certes différent, mais qui donne à ses élèves une soif d'apprendre et un sourire aussi agréable que déroutant.

Pourquoi donc ces collégiens pas comme les autres sont-ils des élèves épanouis ? Quelques éléments de réponses dans la définition même du « collège pionnier », donnée par Cyrille Raynard (*), membre du collectif : « L'élève est au centre de la structure, les décisions sont participatives et nous construisons son avenir avec les parents. »

Pas de classes ni de cours chronométrés, mais « des ateliers transdisciplinaires composés de deux profs et d'un groupe d'élèves. Par exemple, avec le professeur de mathématiques, nous avons étudié l'architecture ». Ce qui fait intervenir plusieurs disciplines : mathématiques, histoire, français, art, etc. Tous les ateliers fonctionnent de la même façon. Pas de classes, mais des groupes de compétences, et un parcours qui s'adapte réellement à l'enfant : « Certains ne restent que deux ans et entrent au lycée, d'autres ont besoin de plus de temps et peuvent rester cinq ans? », poursuit une autre enseignante, « et ils réussissent tout aussi bien dans les filières classiques, car nous leur enseignons des méthodes de travail ».

Pas de notes, mais des évaluations. Pas de carnets de correspondances, mais un carnet de bord. Pas d'enseignement alternatif ou dissident, « tout est en relation directe avec les programmes officiels », précise Cyrille Raynard. Même l'ouverture sur le monde, puisque cette année, élèves et enseignants sont allés en Belgique et au Luxembourg, à l'occasion de l'année des élections européennes, rencontrer les élèves de structures identiques. « Mais là-bas, souligne Cyrille Raynard, les établissements pionniers ou alternatifs sont soutenus par l'État. »

Le programme éducatif du collège pionnier donne également le sourire à Marianne Mangone, venue avec son fils, Auguste, 13 ans, pour s'informer sur l'inscription de son fils. Elle souhaite que le respect de l'élève passe avant le carnet de notes : « Je ne veux pas que mon fils dise "je m'appelle 2 sur 20". »

Alors pourquoi vouloir fermer une structure dont le seul danger est de permettre aux élèves de réussir ? La réponse du maire, Christian Fournier, également médecin : « Il y a la volonté du Rectorat de fermer 18 collèges en Auvergne, dont 7 dans le Cantal. Et le nôtre est le plus petit. Il faut continuer à lutter pour la défense de notre collège, mais il faut agir sur le plan légal et mobiliser la population. Même condamnée par le tribunal administratif, l'Inspection d'Académie continue. Une fois, elle ne donne pas de professeur, une autre fois elle ordonne au principal de ne pas donner les dossiers d'inscriptions? C'est un État voyou ». « L'État est hors la loi », précise Cyrille Raynard. Qui ajoute : « Cela dérange aussi le Rectorat dans ses méthodes d'enseignement ».

Si trente-sept élèves étaient inscrits cette année scolaire, ils pourraient être une cinquantaine dès septembre prochain. «Si l'Inspection ne nous met pas encore des bâtons dans les roues», précise Cyrille Raynard. 

Bruno-Serge Leroy -  bruno.leroy@centrefrance.com
(*) Il est enseignant en musique, danse, hip-hop, théâtre, arts plastiques, membre du collectif et parent d'élève.


Archives (2008)
Soutenir le collège Pionnier La Maronne dans le Cantal.

Vendredi 13 juin 2008 - Nous avons appris, il y a quelques jours, que le Rectorat de Clermont-Ferrand envisageait de fermer notre collège, le Collège Pionnier de la Maronne, dés la prochaine rentrée.

Lors des « journées portes ouvertes » de l'établissement, l'interdiction faite par l'inspectrice d'Académie aux journalistes de FR3 d'effectuer leur reportage nous avait interpelés et inquiétés.

Vous aviez peut-être vu l'émission sur FR3 où le journaliste s'interrogeait : Le collège de la Maronne est-il en sursis ? et s'indignait car, pour la première fois de sa carrière, on lui interdisait de filmer l'intérieur d'un établissement lors de « journées portes ouvertes ».

A ce jour, nous n'avons rien d'officiel, mais une rencontre avec le Préfet et l'Inspectrice d'Académie confirme bien que le Rectorat aurait demandé au Conseil Général de donner son accord à la fermeture de l'établissement.

Le Conseil Général nous a toujours soutenus et nous espérons qu'il le fera encore cette fois-ci face aux multiples tentatives du Rectorat depuis sept ans pour fermer un établissement dont il n'a jamais accepté l'existence.

Cette fois, cela s'explique sans doute par le fait que la justice vient de condamner le Rectorat à redonner dés la rentrée 2008 à notre établissement, le statut d'Etablissement Local d'Enseignement qui lui avait été illégalement enlevé.

Il s'agit donc d'une course de vitesse où il s'agit de fermer physiquement l'établissement avant d'être obligé de lui redonner son existence légale.
 

En 1999-2000 l'impression d'abandon et de tristesse se dégageait de ces locaux vides, désertés par la jeunesse.

Nous nous sommes tous, toujours battus pour que notre village vive. Le collège pionnier est très utile pour de nombreux enfants qui pour différentes raisons, s'adaptent mal dans un collège traditionnel. Sa petite taille permet un enseignement et un soutien individualisés.

Le Conseil Général y a investi, il y a quelques années, dans une première tranche d'internat et la commune dans la médiathèque.

Tous constatent qu'il apporte de la vie au village, qu'il a fait venir de nouvelles familles, qu'il est important pour notre vie économique (commerce, tourisme).

Le collège pionnier a contribué à faire connaitre notre commune et notre département à l'extérieur.

Il est évident qu'avec une attitude positive de tous les acteurs : Rectorat, Conseil Général, commune, il est tout à fait possible de faire fonctionner, à Saint Martin Valmeroux, un établissement de ce type avec 70 à 80 élèves.

C'est parmi d'autres, un des moyens d'attirer une population plus jeune dans notre département, ce qui est un des principaux problèmes, auxquels celui-ci est confronté.

Comme vous le voyez, il est indispensable, pour nous, que ce collège vive.

Parlez-en autour de vous, interpelez les conseillers généraux que vous connaissez, car c'est le Conseil Général qui prendra la décision finale.

Signez la pétition, restez mobilisés et prêts aux actions que nous ne manquerons pas de vous proposer selon l'évolution de la situation.

Merci à tous,

Le conseil municipal.

LE GUIDE ANNUAIRE DES ECOLES DIFFERENTES

| LE GUIDE-ANNUAIRE | Commande | Documentation| Présentation | SOMMAIRE |
| Le nouveau sirop-typhon : déplacements de populations ? chèque-éducation ? ou non-scolarisation ? |
| Pluralisme scolaire et "éducation alternative" | Jaune devant, marron derrière : du PQ pour le Q.I. |
| Le lycée "expérimental" de Saint-Nazaire | Le collège-lycée "expérimental" de Caen-Hérouville|
| L'heure de la... It's time for ... Re-creation | Freinet dans (?) le système "éducatif" (?) |
| Changer l'école | Des écoles différentes ? Oui, mais ... pas trop !| L'école Vitruve |
| Colloque Freinet à ... Londres | Des écoles publiques "expérimentales" |
| 68 - 98 : les 30 P-l-eureuses | Et l'horreur éducative ? |